×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Etes-vous sûr de vous?

Par L'Economiste | Edition N°:1140 Le 09/11/2001 | Partager

. La confiance en soi augmente les chances de réussite. L'excès est fatalQuand vous demandez à Fatiha, 27 ans, chef d'entreprise, le secret de sa réussite, elle répond le plus simplement du monde et avec une désinvolture déconcertante: «J'ai confiance en moi«. Cette réponse qui paraît de prime abord évidente, voire même banale, constitue l'espoir de ceux à qui cette confiance fait défaut. Eh oui, tout le monde ne peut prétendre disposer de cet ingrédient aux multiples vertus et aux effets bénéfiques sur la personnalité. C'est notamment le cas de Karim, un jeune homme de 25 ans, qui a tout le mal du monde à s'imposer dans son travail. Quant à sa vie privée, elle n'est pas meilleure. Il doute toujours de ses capacités et, en conséquence, n'ose jamais rien entreprendre par peur de ne pas être à la hauteur. La hantise de l'échec le bloque complètement et le fait renoncer à toutes les actions. Cette même appréhension le fait vivre dans un état d'embarras permanent qu'il ne peut dissimuler.La question qui se pose alors et devant laquelle beaucoup de personnes restent sans réponse est: La confiance en soi est-elle une fatalité que subit la personne ou une qualité qu'elle peut acquérir et développer? Il est certain que l'éducation des parents laisse des traces dans le comportement des enfants et influence leur vie de tous les jours. Un enfant qui a été trop protégé risque de développer une peur excessive de l'échec et de briser son sens de l'initiative. Ses parents l'ont tellement habitué à décider pour lui, de crainte qu'il ne «se casse la figure«, qu'il a l'impression d'être incapable de faire quoi que ce soit de lui-même. . Relativité de la confianceAux antipodes de cette situation, une personne qui a été soutenu dès son jeune âge par son entourage peut développer une certaine assurance qui l'encourage à avoir confiance en elle.Sans aller jusqu'à prétendre qu'il existe une recette magique pour avoir confiance en soi, on pourrait avancer que certains ingrédients pourraient augmenter les chances de celui qui aspire à cette qualité. En effet, le premier pas serait d'essayer d'anticiper les situations qui surviendraient dans l'avenir pour que la personne soit préparée à les affronter. Cela suppose une connaissance réelle de ses propres capacités. Il ne s'agit donc pas d'une confiance aveugle en soi mais d'une évaluation objective de ses propres ressources. Et c'est en fonction de ces ressources qu'elle serait capable de juger objectivement les situations et d'être dans la possibilité d'y faire face. Il faut tout de même préciser que ce sentiment n'est pas absolu dans tous les domaines, comme le dit si bien un psychiatre: «La confiance en soi n'est pas un chèque en blanc«. Et de préciser: «Je peux avoir confiance en moi comme skieur sans être confiant comme golfeur. C'est le résultat de mes expériences accumulées dans les deux domaines (ainsi que dans des domaines connexes comme le tennis et la planche à voile) qui est le principal critère. Je peux avoir confiance en moi comme amant mais non comme père...«. Ce qui le ramène à conclure que la confiance en soi est toujours spécifique et non générale comme on pourrait le croire. Il serait aussi erroné de croire qu'une fois acquise, elle l'est pour toujours. Il est des expériences malheureuses qui font basculer cette confiance et poussent le personne à la remettre en question.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc