×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    Etat des agrumes et des primeurs au 28 février : Le prix des tomates continue de baisser

    Par L'Economiste | Edition N°:71 Le 18/03/1993 | Partager

    La deuxième quinzaine de février a été marquée par un temps généralement stable avec un ciel dégagé à parfois nuageux. La fin de cette période s'est caractérisée par de fortes précipitations accompagnées de chute de grêle à Berkane, où la température a accusé une certaine baisse. Dans l'ensemble, les températures maximales et minimales ont connu une légère hausse.

    Pour les agrumes, le bulletin de la Sasma relatif à cette période précise que la coloration spécifique est atteinte pour la Maroc-Late dans les régions du Gharb, de Marrakech et du Souss. A Béni-Mellal, elle est encore au stade orangeâtre.

    Comparé à la quinzaine précédente, le calibre des oranges est resté inchangé. La tenue de la Washington-Sanguine et de la Hamlin a été affectée à Béni-Mellal, où des chutes de fruits importantes ont été relevées. Des cas d'éclatement de la Maroc-Late au Gharb et de gaufrage sur la Navel et la Maroc-Late à Marrakech ont été par ailleurs observés.

    Au cours de la période considérée, la sortie des jeunes pousses et des boutons s'est poursuivie sur l'ensemble des variétés avec une légère avance sur les précoces de Marrakech. A Béni-Mellal, les premières pousses ont commencé à sortir, alors qu'au Gharb, les vergers accusent un retard en raison du déficit hydrique. La Sasma recommande d'activer l'épandage d'engrais et la taille des précoces.

    Pour ce qui est des primeurs, le bulletin de la Sasma indique que la croissance végétative et le rythme de maturation de la tomate sous abri se sont nettement améliorés.

    La qualité de la production reste satisfaisante dans l'ensemble, le taux des écarts de triage variant entre 25 et 40% selon les variétés.

    La persistance de vents violents à la fin de cette quinzaine a occasionné des dégâts mécaniques sur les plantations de pommes de terre. Toujours selon la Sasma, les exportations de pommes de terre, de tomates sous abri et de légumes divers se sont poursuivies au cours de cette période, marquée par la baisse des prix de vente de la tomate sur le marché local (20 à 70 DH la caisse selon la qualité) en dépit d'une forte demande liée aux habitudes culinaires pendant le Ramadan.

    (Rewriting Rédaction)

    Source: Sasma

    Cuir. Chute de 60% des projets d'investissements en 1992

    Le montant des projets d'investissements enregistrés dans le secteur cuir est passé de 304,5 millions de DH en 1991 à 120,7 millions en 1992, enregistrant une baisse de 60%.

    Au nombre de 97 contre 129 en 1991, ces projets prévoient la création de 2.064 emplois.

    Prés de 59% des intentions d'investissements se sont dirigées vers la fabrication d'articles chaussants et produits connexes.

    Cette filière a attiré 83,5 millions de DH, contre 248,5 millions en 1991, soit une chute de 66% par rapport à 1991. Elle doit en outre contribuer à la création de 1.347emplois,alors qu'en 1991 elle en prévoyait 2.276.

    Avec 16 dossiers et 305 emplois à créer, la tannerie mégisserie a accuse un recul de 30% à 21,8 millions de DH.

    La transformation des cuirs et peaux, qui a totalisé un montant de 15,3 millions de DH, est en baisse de 38%.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc