×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Essaouira/Plage
Le pavillon bleu reconduit encore une fois

Par L'Economiste | Edition N°:3316 Le 09/07/2010 | Partager

. Six nouvelles colonnes de douche installées. L’accent mis sur la sensibilisation du public. Les crues de l’hiver ont donné du fil à retordre aux autorités localesElle a été, avec Casablanca, l’une des premières plages marocaines à obtenir le label «Pavillon bleu». Un éco-label, reconnu à l’échelle internationale et géré par la Fondation de l’éducation et de l’environnement (FEE), à laquelle la fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement adhère depuis 2002. Et cette année encore, pour la 6e fois consécutive, la plage d’Essaouira a été labellisée. Pour obtenir le label d’année en année, les partenaires locaux de la fondation Mohammed VI, à savoir la Province, la Municipalité d’Essaouira et l’agence nationale des Ports (ANP) ont mené plusieurs projets d’aménagement de la plage. «Des opérations qui ont comme objectif principal d’améliorer la qualité des installations et de favoriser l’hygiène et la propreté des plages», indique l’ANP. Concrètement, il s’agit tout d’abord de la prise en charge du nettoyage quotidien de la plage sur une longueur de 1.500 mètres linéaires entre le 15 juin et le 15 septembre. Une opération dont le coût total est de 200.000 DH par an. De plus, un bloc sanitaire central a été mis en service pour les personnes à mobilité réduite, ainsi qu’un complexe regroupant un centre de premiers soins, un local pour la protection civile, et un abri pour zodiac équipé d’un mirador dominant toute la plage. Des travaux de peinture, de signalisation et de balisage terrestre sont également effectués chaque année sur la plage. Sans oublier l’installation de douches et de bornes fontaines sur la plage, ainsi que trois parcs de jeux pour enfants pour un montant de 750.000 DH. En 2010, plusieurs nouveautés sont à l’ordre du jour. 6 nouvelles colonnes de douches ont été installées, pour une enveloppe budgétaire de 99.000 DH. Un stand en bois muni d’une bibliothèque verte et d’ateliers de peinture et de travaux de recyclage a également été mis à disposition des associations. Des panneaux de sensibilisation à l’environnement ont aussi été érigés à l’attention du public. «Le point fort de la saison 2010 réside dans la mobilisation et le travail en synergie avec la société civile», précise le service de l’Environnement de la Province. Soulignons que, cette année, préparer la plage à temps a été un défi particulièrement important. Pour cause, les crues de oued Lksob, au début de l’année, qui ont donné du fil à retordre aux autorités locales. Des crues exceptionnelles ont en effet provoqué des inondations importantes et amené des quantités de déchets naturels sur la plage. «Les crues ont atteint 1.500 m3 par seconde, ce qui représente la quantité d’eau d’un barrage de 5 millions de m3 pendant une heure! L’oued a provoqué des inondations qui ont barré jusqu’à la route principale. La ville elle-même a été menacée. Nous avons pu dévier à temps l’oued vers la plage», indique Mohamed El Farrah, président du Conseil municipal d’Essaouira. Conséquence: l’oued a rejeté des tonnes et des tonnes de déchets sur la plage. «Pour les évacuer, nous avons dû déployer des efforts énormes. Avec la Province et la Saemog (société d’aménagement de la station d’Essaouira Mogador), nous avons mobilisé des engins durant plusieurs mois. En tout cas, nous avons eu chaud!», précise El Farrah. De notre correspondante,Marie-Noëlle RASSON

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc