×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Essaouira accueille sa 7e université conviviale

Par L'Economiste | Edition N°:3443 Le 12/01/2011 | Partager
Accompagner les projets structurants
Ministres et hauts fonctionnaires attendus

«LEÇONS pour aujourd’hui, actions pour demain», tel est le thème de l’université conviviale dont les travaux démarreront à Essaouira ce jeudi 13 janvier.
Cette université, dont la naissance se situe à la fin des années 1990, est sans doute l’un des événements majeurs qui a permis de faire renaître la ville. Initiée par l’association Essaouira-Mogador et organisée dans un esprit de convivialité, elle a accompagné la plupart des grands projets structurants: le Sofitel, le nouveau terminal de l’aéroport, la voie express…
Le concept de l’université conviviale est de rassembler un nombre important de ministres et de hauts responsables, de s’arrêter sur l’ensemble des projets déjà réalisés et de réfléchir aux prochaines actions qui s’imposent, dans le cadre du développement de la ville. «C’est un exercice de démocratie directe exemplaire et pragmatique où les représentants du gouvernement, les élus et la société civile sont invités à débattre de ce qui a été fait et ce qui reste à faire», indique André Azoulay, président fondateur de l’association Essaouira-Mogador.
Le terme université n’a par ailleurs pas été choisi par hasard. «L’appellation université est en même temps un clin d’œil à l’attention du gouvernement et du ministère de l’Enseignement, pour leur rappeler qu’Essaouira n’a pas encore son université», poursuit André Azoulay. L’événement veut d’une certaine façon donner réalité à l’université dans la ville.
Cette 7e édition prend une dimension supplémentaire, quand on sait que l’événement n’a plus été organisé depuis quatre années. «Nous sommes très heureux de renouer avec cette initiative qui permet, sans doute plus que tout autre, d’aider au développement de la ville. C’est un rendez-vous très attendu dans la région et vital pour faire avancer les projets», souligne Redwane Khanne, président actuel de l’association.
Concrètement, lors de cette journée de débat, un état des lieux des projets sera d’abord établi. Il permettra de faire un bilan de ce qui a été déjà fait. Ensuite, des ateliers seront organisés pour identifier les différents secteurs qui nécessitent encore des projets de grande envergure.
Les thématiques visées vont de la santé, à la requalification de la ville en passant par le problème du désenclavement, ainsi que la protection et la valorisation du patrimoine.
A souligner que cette université a été précédée de séances de travail à Rabat, sous l’égide du Premier ministre. Chaque ministère a déjà établi un mémorandum, qui servira de base aux discussions.

De notre correspondante,
Marie-Noëlle RASSON

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc