×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Essaouira: 20 ans après, un complexe touristique remis sur les rails

Par L'Economiste | Edition N°:2237 Le 20/03/2006 | Partager

. Un différend opposait le promoteur initial et la municipalité. Le projet sur 16.000 m2 repris en main par RAM  Le projet d’un complexe touristique en suspens pendant 20 ans a enfin trouvé son aboutissement. Les ossatures de bâtiments inachevés enlaidissaient l’entrée d’Essaouira. En effet, des colonnes en béton se dressaient sur des terrains de 16.000 hectares face à la mer et à l’île de Mogador. Aujourd’hui, les habitants de la ville assistent, avec étonnement, aux travaux de démolition. Pendant deux décennies, cela a été un ballet incessant de négociations dans les dédales des tribunaux civils et administratifs. Le différend, opposant le promoteur initial et la municipalité, semblait ne pas avoir d’issue. Pour l’histoire, c’est en 1986 que le conseil de la ville avait mis en vente un terrain situé sur le front de la mer. La société Téhal Sahra s’était attribuée les lots en question au prix de 25 Dh/m2. A l’époque, le prix avait été étudié pour encourager les investissements. Le projet présenté par la société était de construire un complexe touristique comportant un hôtel 5 étoiles et une thalassothérapie. Les autorisations de lotir et de construire ont été accordées. La société avait entamé la conclusion d’un certain nombre de contrats pour financer et réaliser son projet. Mais le ministère de tutelle avait rejeté le dossier, considérant que le prix de cession ne reflétait pas la réalité des prix en vigueur dans la zone. Autre grief, la société avait aussi modifié le plan de l’hôtel en vue de construire des résidences sur une partie du terrain destinée à la vente. Ce qui avait automatiquement entraîné le blocage total du dossier. C’était le début du litige qui a commencé par l’arrêt des travaux arrivés à plus de 40% de la réalisation des gros œuvres. Se considérant lésé, le promoteur s’est adressé à la justice civile pour l’accomplissement des démarches de ventes. Et auprès du tribunal administratif pour l’indemnisation. Les tribunaux ont rejeté toutes les demandes du promoteur en 2003. A l’exception de la demande d’indemnisation pour préjudice subi du fait de la délivrance de l’autorisation de construire. La municipalité devait verser plus de 7 millions DH correspondant aux coûts des travaux des gros œuvres. Mais l’administration était dans l’incapacité de s’affranchir de la somme. Pour dénouer cette affaire, le promoteur a été invité à reprendre les travaux. Avec toutefois la condition de s’assujettir au prix réel des terrains fixé à 1000 dh/m2. Et c’est le verdict final de la chambre administrative de la cour suprême en juillet de l’année dernière qui a mis fin à des années de conflit. En février 2005, lors de la tenue de la 5e édition de l’Université conviviale, Mohamed Berrada, alors PDG de Royal Air Maroc, avait formulé le souhait de se positionner sur le marché d’Essaouira. Abdesslam Bikrate, le gouverneur, a saisi l’occasion pour proposer l’acquisition du terrain en question par Atlas Hospitality, filiale de la compagnie nationale, pour construire une unité hôtelière de haut niveau. La même journée, une convention avait été signée entre Mohamed Berrada et Asma Châabi, présidente du conseil municipal d’Essaouira.


Investissement

Atlas Hospitality, filiale de RAM, projette la construction d’une unité hôtelière de haut niveau avec des investissements de plus de 120 millions DH. Les constructions sont prévues pour débuter fin avril pour une durée de 15 mois avec à la clé plus de 100 emplois directs. De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc