×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Escale d'un navire norvégien de recherche halieutique

Par L'Economiste | Edition N°:922 Le 22/12/2000 | Partager

. Il a effectué récemment de Lagouira à Safi une campagne d'évaluation du stock halieutique pélagique . Le bateau a reçu à bord samedi dernier des professionnels de la pêche C'est dans la capitale du Souss qu'a fait escale la semaine dernière le navire norvégien de recherche halieutique ''Dr Fridt Jof Nansen''. Cette escale à Agadir figure dans le cadre d'une campagne d'évaluation du stock pélagique contenu dans nos fonds marins. En effet, le bateau a effectué entre le 16 novembre et le 20 décembre 2000 une mission de prospection de Lagouira à Safi. Cette opération s'inscrit dans le cadre du programme Nansen qui concerne à la fois le Maroc, le Sénégal et la Mauritanie. Financé par l'organisme norvégien Norad, ce projet est encadré par la FAO et dirigé par des chercheurs scientifiques norvégiens auxquels se sont joints pour la dernière mission des représentants de l'Institut national de recherche halieutique (INRH). Ce n'est pas la première opération de prospection réalisée par le ''Dr Fridt Jof Nansen'' pour le compte du Maroc, la Mauritanie et le Sénégal. Depuis 1995, il effectue à la même période des campagnes d'évaluation dans la même zone. ''Cette approche régionale permet de mieux cerner l'état et la distribution de la biomasse des stocks pélagiques'', explique M. Salah Ben Cherifi, responsable du suivi direct des stocks halieutiques à l'INRH. Selon lui, les résultats préliminaires de la dernière mission de recherche révèlent un rythme de reconstitution des stocks de sardine de la zone Sud, d'une manière notable. Avant de regagner le large pour rejoindre les îles Canaries, le navire a reçu à son bord samedi dernier dans la matinée opérateurs et institutionnels de la pêche à Agadir. C'est un bateau richement équipé que les visiteurs ont découvert. En effet, construit en 1994, le ''Dr Fridt Jof Nansen'' est pourvu, selon les membres de l'équipage, d'une technologie performante dans le domaine de la recherche halieutique. D'une longueur de plus de 56 m et doté d'une puissance de 3.000 chevaux, il nécessite plus de 10.000 Dollars par jour pour son fonctionnement, est-il indiqué. A noter que le Maroc dispose également d'un navire de recherche halieutique depuis 1985. D'une puissance de 1.100 chevaux, ''Charif Al Idrissi'' est un don du japon. Il effectue entre autres des campagnes d'évaluation du poisson de fond. Selon M. M'hamed El Ahdal, responsable de la communication à l'INRH, un deuxième bateau de recherche est en cours d'acquisition encore une fois auprès du pays du soleil levant. Le Maroc en prendra possession à la mi-mars 2001, est-il indiqué. Baptisé ''Al Amir Moulay Abdellah'', il a une puissance de 1.000 chevaux et une longueur de 38 m.M. A.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc