×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Equip’Auto 2005: Les produits les plus innovants
DNES à Paris Céline PERROTEY

Par L'Economiste | Edition N°:2134 Le 20/10/2005 | Partager

. Trois catégories primées: «ingénierie et technologies de pointe», «rechange» et postéquipement et «garage». Les trophées, un évènement très attendu des professionnelsSANS conteste, le moment le plus attendu -et peut-être le plus people- du salon Equip’Auto qui s’est achevé mardi 18 octobre à Paris (www.leconomiste.com), c’est la remise des Grands prix internationaux de la création technique. L’évènement, devenu une institution au fil des ans (depuis 1985, date de sa création), fait la part belle aux innovations technologiques. Trois catégories pour 2005: «ingénierie et technologies de pointe», «rechange et postéquipement» et «garage». Les professionnels qui déposent leurs dossiers l’ont bien compris: les Grands prix sont devenus un évènement majeur de l’actualité auto et connaissent un retentissement médiatique important et sans frontière. La célébration des dernières tendances a remporté, cette année encore, un franc succès auprès d’un public trié sur le volet. Personnalités de l’automobile et médias étaient présents dans la soirée du vendredi 14 octobre afin d’applaudir les vainqueurs de l’édition 2005. . Compétitivité du conceptLe jury était, lui aussi, gratiné: 75 journalistes de 21 pays ont eu la lourde tâche de sélectionner puis primer (parmi les dossiers déposés par les exposants), les produits les plus innovants. Au terme d’une présélection ardue, 24 dossiers ont été retenus pour chacune des trois catégories. Un choix cornélien, commente un membre du jury sur scène lors de l’annonce des nominations pour la première catégorie «ingénierie et technologies de pointe». Les équipementiers mondiaux ont en charge, non seulement l’innovation technologique mais aussi la compétitivité du concept. Aussi, le produit final place-t-il la performance à un très haut niveau et la concurrence industrielle est rude. Pour le jury, il restait donc à privilégier l’une des trois approches liées au produit présenté: sécurité, confort ou protection de l’environnement. Une autre paire de manches…Finalement, pour la première catégorie, le trophée d’argent a été remis à Valeo, filiale du groupe Renault, pour son système de transmission par courant porteur qui devrait être commercialisé d’ici 2008. Cette technologie qui a nécessité 5 ans de recherche, selon le représentant de Valeo, permet la transmission de données par la ligne d’alimentation électrique. Son principal avantage, la réduction du coût de 30%. Le trophée d’or, lui, est remporté par la société Beru Eyquem pour sa bougie de préchauffage à capteur de pression. Celle-ci devrait être commercialisée d’ici 2007. Son avantage? les émissions sont non polluantes. Un système qui garantit, selon le fabriquant, de passer «aisément» les futures réglementations en matière de pollution.Dans la seconde catégorie «rechange et postéquipement», la société Autosock rafle le trophée d’argent avec un procédé simple, «mais encore fallait-il le trouver», selon un membre du jury. C’est une sorte de chaussette, lavable en machine (!), qui se pose sur la roue afin d’assister la conduite en hiver. Simple mais jugé efficace. PPG Industries remporte, lui, le gros lot (trophée d’or) avec un vernis antirayures qui s’appuie sur la technique de la nanotechnologie. Les deux innovations seront sur le marché d’ici la fin de l’année, promet le management.Dans la catégorie «garage», Bosch et Spanesi remportent ex aequo la médaille d’argent pour leurs systèmes de contrôle et de réglage de la géométrie des trains roulants. Les produits seront commercialisés également d’ici la fin de l’année, indiquent les représentants des deux groupes. Le grand vainqueur c’est Frog’s avec son «Frog’s air process» (5 ans de travail) qui permet de redresser la carrosserie avec une facilité déconcertante -comme le montre la démonstration vidéo- grâce, notamment, à l’utilisation de poches d’air. «La réparation va devenir un plaisir», selon son représentant. Le système devra être mis en vente avant fin 2005.Par ailleurs, trois autres entreprises n’ayant pas déposé de dossier seront «repérées» par les membres du jury sur le salon. Elles remportent toutes les «Prix spéciaux du jury». Il s’agit de SKF avec un système «prometteur» de freinage full electric qui devrait être embarqué sur nos véhicules d’ici 3 ans. Le temps de réponse de freinage est divisé par quatre et il permet d’éliminer les liquides nocifs pour l’environnement. Etas sera primée également pour son système réduisant les vibrations. Et Hubinont Tools pour la mise au point d’une clef dynamométrique (à vibrations) permettant un démontage rapide.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc