×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Enquête industrie
    Les opérateurs retrouvent confiance

    Par L'Economiste | Edition N°:3173 Le 18/12/2009 | Partager

    . Ils s’attendent à une hausse de l’activité pour les 3 prochains moisLes industriels retrouvent le moral. Selon l’enquête de Bank Al-Maghrib (BAM) pour le mois de novembre, réalisée auprès d’un échantillon de 400 entreprises, la majorité des opérateurs enquêtés anticipent une hausse de l’activité sur les 3 prochains mois. Ainsi, sur un niveau sectoriel, et à l’exception des industries électriques et électroniques dont les opérateurs prévoient une baisse de production, ceux des autres branches s’attendent à une hausse de l’activité. Le tableau reste toutefois plus sombre dès lors qu’il s’agit de la production industrielle enregistrée durant les mois précédents. Celle-ci aurait en substance accusé un repli ressenti d’un mois à l’autre sur l’ensemble des branches. En effet, 19% des réponses font ressortir un développement de l’activité contre 34% signalant une régression. Soit un solde négatif de -15%. Dans la même lignée, les ventes globales ont été orientées à la baisse, en liaison avec la régression des ventes locales. Pour les trois prochains mois, les industriels tablent toutefois sur une hausse, aussi bien des ventes locales qu’étrangères.A l’exception des industries du textile et du cuir qui ont subi une quasi-stagnation de leurs écoulements, les autres branches ont affiché une baisse. À court terme, les professionnels tablent sur une amélioration des ventes dans l’ensemble des branches. Les nouvelles commandes ont, de leur côté, enregistré un repli durant le mois de novembre toutes branches confondues. S’agissant des stocks de produits, ils sont restés proches de leur niveau normal. Quant au carnet de commandes, il a été jugé faible avec un solde d’opinion qui ressort très négatif (-46%).Les résultats de l’enquête révèlent également une stagnation des prix des produits finis d’un mois à l’autre, avec un solde d’opinion de 2%. Mais les industriels restent optimistes pour les trois prochains mois. Ils s’attendent en effet à une reprise au niveau des prix. Notons que cette stagnation des coûts de produits finis, observée au niveau global, recouvre une hausse dans les industries chimiques et para-chimiques, une quasi-stagnation dans les industries électriques et électroniques et une baisse dans toutes les autres branches. A court terme, les opérateurs des industries du textile et du cuir prévoient un recul des prix des produits finis, ceux des industries agroalimentaires anticipent une stagnation, tandis que ceux des autres branches tablent sur une hausse.Mohamed MOUNADI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc