×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Enquête de conjoncture
    Les industriels optimistes pour le 4e trimestre

    Par L'Economiste | Edition N°:3171 Le 16/12/2009 | Partager

    . BTP, énergie, mines… les secteurs qui devraient s’en sortir. Toutefois, un repli est attendu pour l’activité du papier et du cuirRegain de confiance dans le secteur de l’industrie. C’est du moins la photographie dressée par la dernière enquête du Haut commissariat au plan (HCP). Celle-ci regroupe les appréciations des chefs d’entreprises durant le 3e trimestre et leurs pronostics pour le 4e trimestre. Ainsi, près du tiers des patrons d’entreprises interrogés s’attendent à un maintien du trend haussier de l’activité du BTP durant le dernier quart de l’année en cours. Dans le détail, ce sont 28% des opérateurs dans ce secteur qui tablent sur une augmentation de leur rendement, 57% sur une stabilité et seulement 15% sur une baisse. L’énergie et les mines sont les autres secteurs où des hausses de la production sont attendues par les opérateurs. Derrière cet optimisme, l’augmentation de la production du pétrole raffiné et la progression de la production des minéraux non métalliques. De leur côté, les opérateurs du secteur manufacturier anticipent également un petit mieux, durant le 4e trimestre, au niveau des activités des produits de la chimie, des industries alimentaires et des dérivés issus des minéraux de carrière. Ils n’excluent toutefois pas un repli au niveau des activités des ouvrages en métaux, du papier (carton et imprimerie), ainsi que du cuir (notamment la chaussure). Rappelons que l’indice de la production des industries manufacturières a enregistré un léger repli estimé à 0,3% au cours du 3e trimestre 2009 et par rapport à la même période de 2008. Une évolution qui résulte en grande partie du recul de la production du raffinage de pétrole de 11,2%, des produits métalliques de 6,7%, des machines et équipements de 8%, des meubles et industries diverses de 5,2% et des autres produits minéraux non métalliques de 5,8% dont le ciment (-2,5%). Toutefois, l’industrie alimentaire a pu s’illustrer par une augmentation de 2,4%. Idem pour l’industrie automobile qui s’améliore de 13,9%. Dans la même lignée, les articles d’habillement et fourrures s’apprécient de 5,1%, les industries du cuir de 3,5% et les industries textiles de 1,1%. L’indice de la production minière a, pour sa part, accusé un fléchissement de 18,8%, provoqué par la diminution au niveau des produits divers des industries extractives de 19,6%, dont les phosphates qui s’affaissent de 21,4%.Mohamed MOUNADI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc