×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Énergie: Solairedirect Maroc opérationnelle en novembre

Par L'Economiste | Edition N°:3380 Le 11/10/2010 | Partager

. La filiale française élira domicile à Casablanca . 2 à 3 preuves de concepts dès 2011 pour valider le modèle économique LA relation multiple entre Schneider Electric, spécialiste mondial de la gestion de l’énergie, et Solairedirect, qui revendique le rang de premier opérateur dédié au solaire voltaïque en France, prend une nouvelle dimension. L’effet de levier: l’opérationnalité, dès le mois de novembre prochain, de la filiale marocaine de Solairedirect. La troisième en dehors de France, après celles de l’Afrique du Sud et de l’Inde. Comme pour les autres implantations, la filiale marocaine devrait vite monter en régime, selon Thierry Lepercq, PDG du groupe, mais sans brûler les étapes. La première qui porte sur une dimension de développement commercial ne nécessitera pas plus de 1 million d’euros (un peu plus de 11 millions de DH) d’investissement. Elle consiste à établir des projets (preuves de concepts) prouvant que la filiale peut «produire dans la réalité du marché marocain, à la fois dure et prometteuse d’un pays où il n’y a pas de subventions». Sachant que, le marché affiche de gros besoins en électricité (la moyenne de la demande annuelle s’élève à 8,5%) et offre une grande ressource solaire. D’ailleurs, c’est la combinaison de ces deux données qui intéresse Solairedirect au Maroc. Dans sa stratégie à court terme, la phase de construction de projets qui, elle, nécessitera des dizaines de millions d’euros d’investissement. Dès l’année prochaine, 2 à 3 projets de quelques MW, seront réalisés pour servir de preuves de concepts. C’est sur cette base que le groupe entend développer à grande échelle des installations sur des dizaines de MW à partir de 2012. La lourde tâche d’implémentation de la filiale incombe, à l’actuel conseiller du PDG du groupe, le Marocain Younes Slaoui. Ce qui n’est pas un hasard quand on sait que le challenge de Lepercq, c’est d’ouvrir le capital de la filiale à des partenaires marocains. Objectif à terme, en faire une entreprise 100% marocaine avec du capital et un management marocains, qui gardera un lien capitalistique fort avec le réseau d’entreprises du groupe. Cela passe par séduire des sociétés propriétaires d’infrastructures, avec qui Solairedirect a déjà des discussions avancées, dont Fonds d’infrastructures. L’autre phase d’implication du capital, concernera l’outil industriel pour attirer des partenaires financiers avant d’«ouvrir le capital de Solairedirect Maroc à ses salariés et éventuellement s’introduire en Bourse». Le solaire est un domaine très particulier, pas encore mature mais en devenir. En même temps, reconnaît Lepercq, «dès que ça démarre, tout va vite. Très vite. Pour preuve. Le chiffre d’affaires de Solairedirect est passé de 1 million d’euros en 2007 à 160 millions (CA prévisionnel) cette année. «Il n’y a pas beaucoup de secteurs qui permettent de multiplier par 100 un chiffre d’affaires en l’espace de trois ans, en croissance purement interne sans aucune acquisition».


Opérateur majeur

SOLAIREDIRECT a plus de 10 millions de KWh produits à ce jour sur l’ensemble de ses installations. Son ambition: rendre l’électricité solaire accessible à tous. La société met en œuvre des offres clés en main pour des particuliers, des entreprises et des collectivités. Elle compte plus de 2.000 clients sur toitures et près de 600 MW de parcs solaires en développement. L’entreprise créée il y a 4 ans est contrôlée par Demeter Partners, un fonds d’investissement parrainé par la Caisse française des Dépôts, TechFund, Schneider Electric Ventures et plusieurs mutuelles d’assurances dont la Macif. Schneider qui détient 15% du capital de Solairedirect est son partenaire industriel privilégié et dans ses développements en dehors de France. Les deux entreprises ont «une relation de grande proximité», y compris d’ailleurs géographique. Solairedirect Maroc s’installera aux côtés de Schneider à Casablanca Sidi Maarouf.Bachir THIAM

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc