×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Energie: Difficile choix du bouquet

Par L'Economiste | Edition N°:2648 Le 09/11/2007 | Partager

. Nucléaire, gaz, énergies renouvelables, le trio idéal. La question d’économie est récurrente Le contexte s’y prête. Avec un baril qui flirte avec les 100 dollars et des observateurs qui lui prédisent une envolée à 200, voire plus, une caisse de compensation mise à rude épreuve (20 milliards de DH prévus par le projet de budget 2008), un débat sur l’énergie ne pouvait mieux tomber. Le thème de la rencontre, organisée le 8 novembre à Casablanca par la Fédération de l’énergie, «Les énergies de l’avenir et leur contribution au développement durable» a réuni politiques, économiques et experts du Maroc et de la France. Le casting très ciblé a permis une approche du débat, sans trop de langue de bois. Une sorte d’unanimité a été faite dès l’entame des échanges pour dire que le salut viendra du renoncement aux énergies fossiles. Au Maroc, cette dépendance est totale et représente près de 65% de la consommation énergétique. En 2006, la facture énergétique a atteint 46 milliards de DH, soit 8% du PIB. La volonté d’appuyer toute politique favorisant l’accès à l’énergie à tous, notamment en milieu rural, et la préservation de l’environnement par l’utilisation de technologies énergiques propres est largement partagée. A ce titre, le président de la CGEM, Moulay Hafid Elalamy, présent à cette conférence, a renouvelé la position du patronat marocain. «La CGEM appuie la nouvelle politique du gouvernement concernant l’efficacité énergétique». Celle-ci vise à faire passer la contribution des énergies renouvelables à 20% du bilan électrique national et à 10% à l’horizon 2012. A terme, «cette politique devrait permettre une économie de 800 MTEP (millions de tonnes équivalent pétrole), a rappelé Moulay Abdellah Alaoui, président de la Fédération de l’énergie. Sur cette question, les projets les plus concrets sont à mettre au compte de la CGEM. Dans ce domaine, l’organisation patronale a voulu être volontariste dans le cadre de sa charte sociale, en élaborant et finançant un volet dédié à la protection de l’environnement. En France, la solution du moment est basée sur le développement de la R&D élargi à tous les secteurs de production économique. Reste à opter pour une stratégie de communication efficace d’économie d’énergie.


Feuille de route de la CGEM

La problématique de l’énergie est un sujet fortement stratégique, qui a des impacts directs sur le coût et la compétitivité de l’entreprise marocaine. A ce titre, l’adhésion de la CGEM à la nouvelle politique énergétique élaborée par le Maroc est réelle. En plus de mettre en place une plateforme (la charte de l’environnement), la confédération patronale demande, non sans insistance, à toutes les entreprises signataires de cette charte de définir, dans des termes selon des modalités adaptées à chacune d’entre elles, un cadre d’action dédié à la protection du milieu naturel. Lequel doit prévoir notamment l’amélioration des performances environnementales, la communication et la coopération avec les collectivités locales et les autorités publiques, la sensibilisation et la formation des salariés. Il est question aussi de réduire les consommations d’eau, d’énergie et les émissions polluantes à effet de serre, ainsi que de promouvoir l’utilisation des énergies renouvelables. La quatrième exigence invite l’entreprise signataire à évaluer et atténuer les impacts environnementaux des projets d’investissement. Et la dernière, de définir les plans d’urgence permettant de prévenir et de réduire les dommages accidentels portés à l’environnement et à la sécurité.B.T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc