×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossiers

    En séduisant foyers, entreprises, hôpitaux, universités : Le multimédia ouvre la porte à la créativité

    Par L'Economiste | Edition N°:204 Le 16/11/1995 | Partager

    Le multimédia est en train de révolutionner le monde du travail et les loisirs. Né grâce au CD-ROM, il connaît actuellement de nombreuses applications qui vont de la dictée vocale à la réalité virtuelle en passant par la visioconférence.

    Le multimédia a quitté son berceau, la Californie, pour voyager à travers le monde et favoriser ainsi le mariage de l'informatique, de l'image et des télécoms. Le Maroc a déjà un pied dans le multimédia avec le CD-ROM (Compact Disc Read Only Memory) et bientôt avec Internet.

    Plus qu'une mode, le multimédia est présenté comme une réponse technologique au besoin de la société de manipuler davantage de données. Pour preuve, le marché mondial des micros multimédia a quadruplé, selon Dataquest, un cabinet d'études américain.

    Le micro-ordinateur multimédia se caractérise par ses possibilités de gestion du son et surtout de l'image, qu'elle soit fixe ou animée. Il constitue de ce fait le point d'aboutissement de la numérisation de l'information.

    Si le micro s'est transformé en outil multimédia, c'est grâce au CD-ROM, ce disque de 12 cm de diamètre ressemblant à un CD audio mais intégrant de la musique, des images et du texte. Pour être lu, un CD-ROM nécessite un lecteur spécifique branché sur un ordinateur. Il contient 600 mégaoctets, soit l'équivalent de 200.000 pages ou 90 minutes de film. En dehors des énormes capacités de stockage, ce support est également prisé en raison de la standardisation des lecteurs CD-ROM grâce au format XA permettant d'intégrer informations graphiques et sonores. En 1994, il s'est vendu 17,5 millions de lecteurs CD-ROM dans le monde, soit trois fois plus qu'en 1993. Ce boom est dû à la progression simultanée des ventes aux entreprises et aux particuliers.

    Autoroutes électroniques

    En attendant les autoroutes électroniques qui révolutionneront leurs méthodes de travail, les entreprises utilisent de multiples applications: formation professionnelle, archivage, présentation commerciale pour le CD-ROM, visioconférence (elle permet d'échanger des données et de converser avec un interlocuteur tout en le voyant à l'écran). Côté particuliers, ce sont les jeux (jeux traditionnels, d'aventures ou de rôle et jeux de simulation) et les programmes éducatifs sur CD-ROM qui séduisent le plus.

    Autres applications: dictée vocale, le téléachat qui transforme la télé en supermarché et le télétravail.

    En 1994, les Américains ont acheté 12,2 millions de PC dont 72% étaient équipés d'un lecteur CD-ROM. Le marché des lecteurs de CD ROM devrait doubler entre 1995 et 1997.

    Le succès du PC multimédia s'explique en partie par l'arrivée de logiciels à interfaces conçus pour le grand public et permettant de nombreuses applications. Les solutions le plus souvent retenus s'articulent autour de liaison X25, de réseaux numériques à intégration de services (RNIS) de type Numéris et de liaisons spécialisées. Cependant, c'est l'ATM (Asynchronous Transfert Mode) qui constituera le réseau futur pour les applications multimédia. Selon des spécialistes, l'ATM utilise la technique de communication par paquets de 53 octets et s'adapte à tout type de réseau entre 55 Mbits par seconde et 622 Mbits.

    Née en 1982, la technologie ATM constitue une révolution considérable dans les modes de transmission de l'information. Son originalité réside dans sa capacité à transférer simultanément, sur une même ligne, des flux de données multimédia numérisées. Le principal intérêt de ce mode de transmission est la possibilité d'allouer exactement le débit de la bande passante souhaité. Cette technologie utilise en effet un mode d'acheminement virtuel ne mobilisant les moyens de commutation que le juste temps nécessaire.

    L'Internet, cet autre support du multimédia, est un réseau de réseaux d'ordinateurs reliés par des lignes téléphoniques, par satellite et par fibre optique. La connexion d'un ordinateur à Internet s'effectue par l'intermédiaire d'un PAI (Point d'accès individuel). Ce réseau compte actuellement quelque 40 millions d'utilisateurs, chiffre qui peut monter à 100 millions d'ici à l'horizon 2000. De toutes les applications multimédia aujourd'hui proposées, la réalité virtuelle est présentée comme la plus porteuse d'avenir même si elle se limite pour l'instant au monde professionnel, puisque nécessitant des coûts de développement et d'utilisation encore trop élevés. La réalité virtuelle se définit en trois mots: immersion, interaction et navigation. Moyennant le port d'un casque et d'un gant spécial, il est possible de naviguer dans des univers d'images de synthèse en interagissant avec les objets qui le peuplent.

    La réalité virtuelle ou RV a été inventée pour décrire l'exploration par ordinateur de mondes fictifs en trois dimensions. A l'origine, elle a été mise au point pour la formation de pilotes de l'air et pour d'autres applications militaires. Mais depuis, la RV a été adaptée aux jeux et aux usages commerciaux.

    H.E.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc