×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprise Internationale

En reprenant les activités de SmithKline : Santé animale : Pfizer se hisse au 1er rang mondial

Par L'Economiste | Edition N°:156 Le 01/12/1994 | Partager

Pfizer vient d'annoncer le rachat des activités santé animale du Britannique Smith Kline Beechman, numéro deux mondial du secteur. Le groupe américain se hisse ainsi du quatrième au premier rang mondial, devançant deux de ses compatriotes, Merck et Pitman Moore.

Pour mériter ce rang, Pfizer a dû débourser 920 millions de Livres (1 £ = 14,11 DH), soit un peu plus du double du chiffre d'affaires de la société qu'il vient d'acquérir. Ce montant correspond également à 13 fois le bénéfice d'exploitation prévu pour cette année, rapporte Les Echos.

Grâce à la cession de ses activités vétérinaires, Smith Kline doit pouvoir réduire son endettement qui s'élève à 3,7 milliards de Livres, soit deux fois et demie ses capitaux propres. Selon des analystes, il pourrait encore se désendetter en vendant des activités non stratégiques telles que les vaccins ou les aliments énergétiques. Tout en se désendettant, SmithKline cherche également à accélérer son recentrage sur la pharmacie humaine. Il y a quelques mois, le laboratoire britannique a procédé à deux acquisitions: la plupart des médicaments grand public de l'Américain Kodak et DPS qui est une société "chargée de gérer au mieux les dépenses pharmaceutiques de grands groupes". Ces deux opérations doivent lui permettre d'occuper la première place mondiale dans la santé humaine, et ce en dépit du déclin de son produit-phare Tagamet, un anti-ulcéreux bien connu des Marocains.

En reprenant SmithKline, Pfizer s'impose en tant que leader d'un marché estimé entre 11 et 12 milliards de Dollars (1 US $ = 9 DH). Il pénètre, dans la foulée, deux créneaux jugés très dynamiques et desquels il a toujours été absent: le segment des animaux de compagnie (14% du marché global) jusqu'alors dominé par SmithKline et les vaccins pour animaux.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc