×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    En ouvrant un bureau de liaison : Tetra Pak veut introduire ses derniers produits

    Par L'Economiste | Edition N°:217 Le 15/02/1996 | Partager

    Le bureau de liaison de Casablanca contribuera à renforcer les liens de Tetra Pak avec sa clientèle traditionnelle. En introduisant le TB Square et le système Recap, Tetra Pak compte élargir ses parts de marché.


    Tetra Pak, le leader mondial du packaging carton ouvre son bureau de liaison à Casablanca. Sa mission consistera à entretenir et améliorer les relations commerciales et techniques avec la clientèle traditionnelle de Tetra Pak (Centrale Laitière, Frumat et Covem). Il a également pour objectif de développer ses parts de marché. "Le bureau disposera d'un technicien recruté localement qui sera au service permanent du client", précise
    M. Serge Gilotaux, responsable du bureau de liaison Maroc.
    Outre les activités de Tetra Pak, le bureau de liaison assurera la représentation de la division industrie Alpha Laval intégrée au groupe. L'instance relève de la Direction Générale Afrique basée à Paris qui couvre le Maghreb et l'Afrique francophone sous la responsabilité de M. Paul Bousser.
    Par ailleurs, le groupe Tetra Pak est actuellement en pourparlers en vue de la construction d'une d'usine de production Maghreb qui couvrirait tout le marché africain.
    Pour l'heure, le groupe envisage, par le biais de la représentation marocaine, non seulement de renforcer son implantation dans les secteurs du lait et des jus de fruit mais d'investir d'autres branches, notamment le conditionnement du concentré et coulis de tomate.

    TB Square, système Recap


    Cette présence permanente contribuera à résorber le retard accumulé en matière d'emballage et de conditionnement des produits alimentaires. C'est dans ce sens que Tetra Pak projette d'introduire sur le marché marocain ses toutes dernières innovations, notamment le TB Square et le système Recap.
    Le TB Square est l'emballage adapté au conditionnement du lait pasteurisé. "Par rapport aux emballages concurrents, ce système permet un remplissage sous vide au même titre que le conditionnement aseptique". Cette méthode prolonge la durée de vie du lait pasteurisé de 2 à 3 jours. Ce qui revêt une importance toute particulière pour les pays où la chaîne de froid fait défaut.
    Avec ce produit, Tetra Pak compte investir le marché du lait pasteurisé et limiter l'utilisation des sachets en plastique qualifiés "d'archaïques".

    Quant au système Recap, il consiste à placer sur le brik de lait ou de jus de fruit un bouchon avec languette en aluminium donnant la possibilité de refermer la boîte.
    Outre le conditionnement aseptique en emballage carton (brik) Tetra Pak a mis en place récemment une division plastique axée sur la production de bouteilles en polyéthylène (PET).
    "Cette intégration horizontale va nous permettre d'être présents sur le marché des boissons carbonatées et gazeuses".
    Le groupe prend également en charge, à travers sa division
    Tetra Pak processing, l'installation d'équipements tels que les échangeurs, séparateurs et homogénéisateurs (cas de Bon Lait de Marrakech et de Colait Nord). Il assure en outre l'installation d'usines clés en main pour les laiteries ou usines de jus de fruits (la Socolmo d'Oujda).
    Le succès mondial de l'emballage Tetra Pak vient avant tout de l'alliage carton/aluminium mais aussi du système de conditionnement aseptique à froid qui permet la complète asepsie du produit alimentaire tout en conservant toutes ses propriétés, vitamines, protéines et sels minéraux. "En revanche, le lait stérilisé vendu en bouteille plastique est certes un produit alimentaire mais dépourvu de ses qualités nutritives", assure
    M. Gilotaux.
    Autres avantages pour l'industriel: maîtrise de la consommation énergétique et du coût de maintenance et forte valorisation du produit final.

    Intérêt pour l'Afrique


    C'est la montée de la concurrence internationale qui explique la nouvelle stratégie de délocalisation de Tetra Laval. "L'implantation de nos usines dans diverses régions est certes bien avancée puisque nous sommes présents dans 130 pays".
    Mais le groupe est resté très prudent en Afrique compte tenu des risques politiques et économiques. L'ouverture récente de ce marché suivie de son expansion ainsi que la montée de la concurrence internationale ont incité Tetra Laval à s'intéresser à la zone, "à commencer par l'Afrique du Nord". Ainsi, au bureau de liaison d'Alger ouvert déjà depuis plusieurs années, ont succédé en janvier 1996 ceux de Tunis et de Casablanca. Sur le plan international, Tetra Pak doit faire face à la concurrence de l'Américain IP (International Paper) qui tente de s'implanter en France, des Européens PKL et Elopak, sans oublier Prépac axé sur l'emballage plastique et très présent en Afrique du Nord.
    Pour favoriser les productions régionales et limiter les exportations globales du groupe, Tetra Laval a mis en place une entité à Istanbul destinée à coiffer la région CAMEA (Central Asia Middle East Africa).
    Mouna KABLY


    Stratégie de Tetra Laval


    Le groupe Tetra Laval est leader mondial dans le conditionnement des produits alimentaires. Il a réalisé 50 milliards de FF de chiffre d'affaires en1995 et est présent dans 130 pays pour un effectif de 35.000 employés dans 47 usines de production d'emballages (dont l'Afrique du Sud et le Kenya). Une usine en cours de construction à Djeddah sera opérationnelle en novembre 1996, l'ouverture d'une seconde en Inde est prévue pour 1997.
    Le groupe est structuré autour de trois grandes sociétés:
    - Alpha Laval qui a été rachetée par le groupe en 1992 axe son activité sur les composants pour les échanges thermiques destinés à l'industrie hors alimentaire. Elle constitue la division processing du groupe (installation des lignes d'équipement et usines clés en main),
    - Alpha Laval Agri qui se place en amont de la production laitière pour l'équipement des fermes en salles de traite et cuves de réfrigération,
    - Tetra Pak, qui était à l'origine une entreprise familiale suédoise fondée en 1951 par le Dr Ruben Rausing, axe son activité sur le traitement et le conditionnement des liquides alimentaires. L'impression de l'emballage est effectuée dans un studio décor situé à Dijon. Les méthodes d'impression employées sont la flexographie et l'héliogravure.
    Le siège social de la holding financière est basé à Lausanne.

    La stratégie du groupe s'articule autour de quatre axes:
    - La compétitivité, en améliorant constamment la qualité intrinsèque de l'emballage, du service technique et commercial.
    - A travers l'innovation, le groupe fait profiter le client des meilleurs produits. "Une fois conçu, l'emballage est proposé au client". A ce titre, Tetra Pak s'engage lors de la signature du contrat à former le personnel des clients dans les domaines de la mécanique, de l'électronique et de la bactériologie. Un programme d'autoformation informatisé est également proposé.
    - Une politique de qualité totale basée sur la certification de l'usine de Dijon ainsi que celle du centre technique de Roissy.
    Le but est d'assurer un service client optimal avec erreur zéro.
    - Le respect de l'environnement par la récupération des résidus de bobines auprès des industriels clients de Tetra Pak. Le carton constitue 75% des emballages, ressource naturelle renouvelable.
    De plus, les usines d'incinération, en brûlant le brik, ont la possibilité de produire de l'énergie. Le groupe Tetra Laval a quant à lui acquis des unités de transformation de l'emballage en aggloméré en vue d'une valorisation des déchets.
    Mouna KABLY



    Une technologie aseptique


    L'emballage en brik est un complexe composé de carton, de polyéthylène, et si le produit alimentaire l'exige, d'une feuille d'aluminium. La combinaison de ces matériaux peut varier en fonction de chaque produit. Le carton confère à l'emballage sa rigidité, le plastique son étanchéité et un bon scellage. Quant à la feuille d'aluminium, elle forme une barrière contre la lumière et l'oxygène qui convient aux produits de longue conservation conditionnés aseptiquement.
    Les utilisateurs d'emballage Tetra Pak l'importent de l'usine de Dijon sous forme de bobines, solution jugée économique tant du point de vue du transport que du stockage. Les bobines sont ensuite placées sur des machines spécifiques livrées par le producteur d'emballage. La machine forme un tube à partir du rouleau de matériau et scelle les emballages à travers une colonne liquide. "Ce procédé de remplissage en continu et en circuit fermé garantit le maximum d'hygiène". La technologie aseptique a facilité la diffusion à grande échelle de denrées alimentaires accompagnée d'une rationalisation de la production et d'une simplification de la manutention. Cette technologie a été déclarée en 1989, comme l'innovation scientifique la plus importante des 50 dernières années dans le domaine alimentaire par l'Institut américain de la technologie alimentaire.

    Le système aseptique (Tetra Classic Aseptic) consiste à effectuer le remplissage dans une section de machine exempte de microorganismes. Le produit est conditionné dans un matériau d'emballage stérilisé qui protège de la lumière, de l'oxygène et des microorganismes pendant la distribution et le stockage.
    Pour le conditionnement du lait, Tetra Pak a conçu des systèmes qui permettent d'obtenir des produits de longue conservation qui ne nécessitent pas de réfrigération. Après traitement UHT (ultra haute température) qui consiste en un chauffage intense et très bref, le produit est amené sans contact avec l'extérieur dans la machine. Le remplissage s'effectue en milieu stérile.
    Le produit garde sa saveur, sa valeur nutritionnelle et peut se conserver plusieurs mois. Les produits laitiers constituent 65% du volume total conditionné aseptiquement, devançant les jus de fruits, sauces et potages...
    Tetra Pak a également conçu pour le conditionnement des jus de fruits une technologie aseptique (Steridrink) qui, en plaçant le produit pendant 5 secondes à une température n'excédant pas 120°C, évite l'emploi d'additifs ou conservateurs alimentaires.
    Mouna KABLY

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc