International

En bref

Par L'Economiste | Edition N°:2768 Le 02/05/2008 | Partager

. Le Brésil, un marché d’avenir pour l’EuropeQuand Michel Lacoste, le patron de la firme éponyme de vêtements, s’est mis en quête d’un marché prometteur dans un monde menacé par la récession économique, il s’est vite arrêté sur le Brésil. Ce mois-ci, il est venu voir de plus près l’expansion spectaculaire des boutiques de son groupe au Brésil, qui génère plus de 20 millions d’euros par ans, le double d’il y a à peine 5 ans. Lacoste n’est pas seul. Les investisseurs, spécialement européens, se ruent au Brésil, désireux de prendre leur part d’un marché en pleine expansion, alors que les économies américaines et européennes tournent au ralenti. Les Pays-Bas mènent l’offensive européenne et sont les premiers investisseurs directs, essentiellement dans le secteur alimentaire, selon Sobeet, un organisme brésilien qui étudie les sociétés transnationales. Au total, les Européens ont représenté en 2007 plus de la moitié des 34,3 milliards de dollars d’investissements étrangers directs au Brésil, selon le président de Sobeet, Luis Afonso Lima. En comparaison, les Etats-Unis - principal partenaire commercial du Brésil- ne comptent plus que pour 17% de ce flux..Alitalia: Mise en garde contre la renationalisationLa Commission européenne refusera toute nouvelle aide d’Etat accordée à Alitalia, quel que soit l’instrument utilisé, a affirmé mercredi 30 avril un de ses responsables interrogé sur une possible renationalisation de la compagnie aérienne menacée de faillite. «Alitalia ne peut plus recevoir d’aide d’Etat, quelle que soit sa forme et ce jusqu’en 2011», a rappelé Benoît Le Bret, directeur de cabinet du commissaire européen aux Transports Jacques Barrot. «Si par un biais ou un autre, avec un instrument ou un autre, il y a intention de donner une aide d’Etat, elle sera déclarée illégale», a-t-il averti.. Les opérations interbancaires vigoureusesLes activités interbancaires ont continué d’évoluer à un niveau soutenu au 4e trimestre 2007, malgré la crise financière, l’euro prenant une part croissante dans les opérations, selon les statistiques publiées mercredi 30 avril par la Banque des règlement internationaux. Les créances internationales ont progressé de 1.100 milliards de dollars à 33.500 milliards sur les 3 derniers mois de l’année 2007, a souligné la Banque des règlements internationaux (BRI) dans son rapport. Les opérations interbancaires de nouveaux crédits ont représenté 73% des créances au quatrième trimestre, contre 64% au trimestre précédent. Les établissements financiers de la zone euro ont contribué à hauteur de 233 milliards aux opérations interbancaires, les banque américaines de l’ordre de 160 milliards, les suisses 115 milliards et les britanniques 99 milliards, a précisé la BRI. L’euro a continué à renforcer sa part dans les échanges interbancaires pour le 3e trimestre consécutif, les crédits en euros ayant plus que doublé à 377 milliards.. Citigroup fait de nouveau appel au marché La banque américaine Citigroup a annoncé mardi dernier avoir de nouveau fait appel au marché, pour lever 3 milliards de dollars en émettant des actions nouvelles, après avoir déjà levé près de 6 milliards la semaine dernière.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc