×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprise Internationale

    En bref

    Par L'Economiste | Edition N°:588 Le 06/09/1999 | Partager

    · Vivendi: Le CA revu à la hausse
    Le groupe français Vivendi a revu à la hausse ses prévisions concernant son chiffre d'affaires consolidé. Son président-directeur général, Jean-Marie Messier, l'a confirmé hier jeudi lors de la conférence de CCF Securities. Au lieu des 20% prévus initialement, Vivendi table sur une hausse de 25 à 30% en 1999. L'excédent brut d'exploitation et le bénéfice net augmenteront, quand à eux, respectivement de 65 et 20%. Fort de ces chiffres, M. Messier a souligné que Vivendi était une «valeur de croissance interne très forte» et avec des capacités de croissance externe. «Même dans les métiers les plus enthousiasmants et dans les périodes de grande euphorie, notre responsabilité est de ne pas succomber à l'euphorie», a-t-il souligné. La nomination de l'ancien président d'USFilter Dick Heckman à la tête de Vivendi Water a été aussi annoncée lors de cette conférence. La nouvelle société résultant de la fusion d'USFilter avec l'ancienne Générale des Eaux aura comme directeur générale Henri Proglio, ancien délégué à l'Environnement de Vivendi. Vivendi Water, qui va regrouper toutes les activités du groupe dans le domaine de l'eau, représente un chiffre d'affaires de 72 milliards de F. Rappelons par ailleurs que Vivendi était soumissionnaire pour la seconde licence GSM au Maroc. Mais malgré sa déconvenue, le groupe français ne semble pas lâcher prise et sera certainement l'un des premiers à répondre à l'appel d'offres lancé pour la participation dans le capital de l'opérateur télécoms national Itissalat Al-Maghrib.

    · Alliance entre Mobilcom et Comtech
    L'opérateur téléphonique allemand Mobilcom a annoncé hier jeudi avoir acquis 75% de la chaîne de magasins informatiques Comtech, annonce un communiqué boursier. Cette alliance permettra aux deux groupes de devenir la plus grande chaîne du pays de magasins spécialisés dans ce type de services, avec plus de 300 agences. Ce rachat, qui sera rétroactif au 1er janvier 1999, permet à Mobilcom de faire «un pas décisif de plus vers l'optimisation de son offre Internet et de télécommunications au sein du groupe», selon le communiqué.
    Les parts ont été acquises auprès du fondateur de Comtech, Joachim Bauerle, et du groupe investisseur Pallas, précise Mobilcom. Cette acquisition devrait permettre à l'opérateur allemand de développer ses activités de commerce par Internet. Mobilcom revendique pour l'heure 500.000 usagers de son serveur gratuit à l'Internet.

    · Telecom Italia se recentre sur ses métiers de base
    Après l'OPA réussie d'Olivetti sur l'opérateur télécoms italien, Telecom Italia, un nouveau plan stratégique, dont les grandes lignes ont été dévoilées hier jeudi, a été mis en place. Le recentrage sur les métiers de base de l'opérateur italien en est l'axe essentiel ainsi que la reconstruction interne; cependant ce plan reste muet en ce qui concerne d'éventuelles suppressions d'emplois. Il est prévu ainsi une forte focalisation sur les activités centrales de Telecom Italia et un désengagement de toutes les participations non stratégiques. Ainsi, l'opérateur va se désengager, avant la fin de l'année, de l'entreprise commune fondée avec l'Allemand Siemens, Italtel spécialisée dans le matériel téléphonique et les réseaux, notamment de téléphonie mobile. Italtel est actuellement détenu à parts égales par l'Italien et l'Allemand.

    F. T. (AFP)

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc