×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    En bref

    Par L'Economiste | Edition N°:178 Le 04/05/1995 | Partager

    La privatisation au Brésil: L'Etat cède ses principales compagnies du secteur électrique.
    Afin de freiner les investissements gouvernementaux, et avec l'objectif de réduire la dette publique, le Brésil a décidé de privatiser ses principales compagnies du secteur électrique.
    Un patrimoine public de près de 60 milliards de Dollars sera donc cédé au secteur privé à partir du mois de juin prochain.
    Le consommateur, quant à lui, ne pourra bénéficier d'une réduction des tarifs qu'à moyen et long termes, indique le ministre brésilien du Plan.

    Le Mexique sur la voie du redressement
    Les marchés financiers mexicains commencent à se redresser. Selon des experts, la Bourse de Mexico a progressé de plus de 30% depuis le début du mois de mars. Afin de maîtriser la hausse des prix, la Banque centrale a mené une politique monétaire très restrictive. Le Mexique a pu racheter une bonne partie de sa dette à court terme libellée en Dollars. L'encours de cette dette a baissé de 50% (il a diminué à 15 milliards de Dollars contre 30 milliards au début de l'année).
    Par ailleurs, les exportations du Mexique au premier trimestre ont progressé de 31,9%. Au mois de mars, la balance commerciale a dégagé un excédent de 383 millions de Dollars (en 1994, le déficit s'est creusé de 19,9 milliards).
    Toutefois, cette politique a été douloureuse au point de vue social. Le nombre de chômeurs a progressé de 750.000 depuis la dévaluation du Peso.

    Russie: Des gazoducs vétustes engendrent un incendie
    Un gazoduc avait pris feu il y a quelques jours dans la République des Komis au Nord de la Russie. Cet incendie avait brûlé le contenu de 40 km de tuyaux, soit au minimum 3.200 tonnes de gaz, indique un responsable russe. Selon des experts, près de 73% des oléoducs et gazoducs de Russie sont vieux de plus de 10 ans. La vétusté de ces installations serait à l'origine de l'incendie.

    L'Allemagne réalise une croissance de 3,6% au mois de mars
    La masse monétaire représente l'indicateur principal de la politique de la banque centrale allemande. Cette masse monétaire est dite M3, car elle ne comprend que l'argent liquide, les dépôts à vue, les dépôts à terme de moins de 4 ans et l'épargne disponible sous trois mois.
    La masse monétaire M3 s'est accrue de 3,6% au mois de mars par rapport à la référence retenue par la Bundesbank (cette référence correspond au denier trimestre de l'année 1993).

    La Côte-d'Ivoire négocie avec la Banque Mondiale un crédit de 120 millions de Dollars
    Des discussions sur un prêt d'ajustement au secteur agricole d'un montant de près de 120 millions de Dollars sont en cours entre la Côte-d'Ivoire et la Banque Mondiale.
    Lors des négociations, il a été demandé à la côte-d'Ivoire de renoncer à une partie de son monopole sur la commercialisation du café et du cacao. En outre, les taux d'imposition sur ces deux produits devraient être revus à la baisse.

    Grande-Bretagne: le PIB s'est accru de 0,8% au premier trimestre
    L'économie britannique a connu au cours du premier trimestre une croissance du PIB de 0,8% par rapport au dernier trimestre de 1994. Les experts britanniques avaient prévu une croissance de 0,6%.
    Par ailleurs, la Grande-Bretagne a pu réduire son déficit commercial avec les pays "non-UE". Le déficit est passé de 371 millions de Livres en février à 263 millions au mois de mars.



    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc