×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    En bref

    Par L'Economiste | Edition N°:167 Le 16/02/1995 | Partager

    UE: Les banques centrales financent l'Institut Monétaire Européen

    Les quinze banques centrales des pays membres de l'Union Européenne ont versé 615,8 millions d'Ecus (1 Ecu = 11 DH environ) à l'Institut Monétaire Européen (IME). Celui-ci a pour tâche de préparer la troisième phase de l'Union Economique et Monétaire (UEM). Cette enveloppe "va générer un revenu sur les intérêts qui sera utilisé pour couvrir les dépenses de l'Institut", rapporte Le Figaro. Elle devra être restituée aux banques centrales lors de la dissolution de l'IME qui doit avoir lieu dès l'entrée dans la troisième phase de l'UEM et la mise en place de la banque centrale européenne Le plus gros montant a été accordé par la banque centrale allemande (138,8 millions d'Ecus, soit 25,55% du total) suivie de la Banque de France avec 106,6 millions (17%). La Banque du Luxembourg a alloué la plus faible somme (0,15%).

    Commission européenne : Nomination de deux vice-présidents.

    Les commissaires européens Leon Brittan, chargé de la politique commerciale et des relations avec les Etats-Unis, et Emmanuel Marin, responsable des relations avec la Méditerranée et l'Amérique latine, ont été désignés pour coprésider la Commission Santer. Deux autres candidats étaient également intéressés par ces postes: l'ancien premier ministre Edith Cresson et l'Allemand Martin Bengemann.

    Automobile: Le marché français en hausse de 21% en janvier

    Le marché automobile français reste orienté à la hausse. En janvier dernier, il a progressé de 21% pour atteindre 156.300 immatriculations, dont plus de la moitié concerne des voitures Diesel.

    Cette augmentation est à nuancer, commente Les Echos, puisque janvier 1994 avait affiché de "très mauvaises performances".

    Selon de premières estimations, la prime à la casse, qui date maintenant d'un an, aurait permis 19.000 immatriculations.

    Selon toute vraisemblance, la croissance de la demande devrait être plus modérée sur l'ensemble de l'année.

    Pétrole en Mer du Nord: Hausse de la production britannique

    La production britannique de pétrole en Mer du Nord s'est élevée a près de 2,5 millions de barils par jour en 1994, soit le plus haut niveau depuis 1986, selon la Royal Bank of Scotland.

    Grâce à l'apport de sites nouveaux tels que ceux de Nelson (entré en service en décembre 1993) et de East (février 1994), les extractions de brut ont augmenté de 25% par rapport à 1993.

    Elles ont culminé en décembre avec 2,71 millions de barils/jour.

    Propriété intellectuelle: Reprise des négociations Pékin-Washington

    Après avoir annoncé des sanctions commerciales réciproques à partir du 26 février, les Etats-Unis et la Chine devaient reprendre les négociations sur la protection de la propriété intellectuelle le 13 février.

    Les douanes américaines avaient menacé de taxer à 100% les importations de produits chinois à hauteur de 2,8 milliards de Dollars (1 $ US = 8,95 DH).

    Pour éviter une telle sanction, Pékin avait jusqu'au 4 février pour annoncer des mesures visant à lutter contre l'irrespect de la propriété intellectuelle et du droit d'auteur.

    Avant l'expiration de l'ultimatum américain, les Chinois avaient eux aussi annoncé des contre-rétorsions en cas de sanctions.

    Ils avaient notamment parlé de relever les droits de douane sur les cassettes vidéo, les films, les cigarettes et les alcools et d'interdire l'installation de filiales américaines en territoire chinois.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc