×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Emprunt obligataire
    Addoha veut 2 milliards de DH

    Par L'Economiste | Edition N°:3326 Le 23/07/2010 | Partager

    . Réservé aux institutionnels marocains et aux OPCVM. Des taux à un peu plus de 1 point au-dessus du marché. Avec l’augmentation de capital, Addoha lèvera au total 5 milliards de DH en un moisCe sera la deuxième opération d’envergure du groupe Addoha en l’espace d’un mois. Après l’augmentation de capital de 3 milliards de DH, dont les souscriptions s’achèveront le 12 août, le promoteur immobilier s’apprête à lever 2 milliards de DH sur le marché obligataire. Au total, le groupe Addoha lèvera un montant global de 5 milliards de DH. Le gendarme de la Bourse vient de donner son accord pour la réalisation de l’emprunt. Contrairement à la recapitalisation qui permettra notamment à la société immobilière de se renforcer sur le logement social avec une production additionnelle de 150.000 unités d’ici 2015, l’emprunt obligataire servira principalement au refinancement des dettes contractées par le passé. Il s’agit d’un emprunt obligataire par placement privé de 1,5 milliard contracté en 2009 et qui arrive à maturité le 13 août. S’y ajoute une dette bancaire de 500 millions de DH. D’une maturité de 5 ans, l’emprunt porte sur 20.000 obligations d’une valeur nominale de 100.000 DH. Il se répartit en 4 tranches. Les tranches A et B qui seront cotées à la Bourse à partir du 6 août seront soumises respectivement à un taux variable et un taux fixe. Idem pour les tranches C et D qui sont non cotées. Le taux variable sera révisé annuellement sur la base du taux des bons du Trésor à 52 semaines assorti d’une prime de risque de 120 points. Pour la première année, ce taux sera de 3,49%. Quant au taux fixe, il est adossé à celui des bons du Trésor à 5 ans, soit 3,88%, augmenté d’une prime de risque de 130 points. Des taux qui sont intéressants par rapport au marché.Ce nouvel appel au marché de la dette privée est destiné uniquement aux institutionnels marocains et aux OPCVM. Ils pourront souscrire du 29 juillet au 3 août inclus. BMCE Bank a été choisie en tant que chef de file de l’opération. Sa filiale BMCE Capital Bourse se chargera de l’enregistrement de l’opération à la Bourse de Casablanca, alors que Attijariwafa bank est désignée comme domiciliataire de l’opération. Le règlement-livraison des obligations souscrites interviendra le 11 août. Depuis le début de l’année, le recours au marché obligataire s’est intensifié pour les sociétés cotées. Elles y ont emprunté 6,1 milliards de DH (3 milliards pour Addoha et Alliances) soit 1,1 milliard de plus par rapport à la même période en 2009. Ces opérations poussent les taux, et ce n’est sans doute pas fini puisque le Trésor va avoir besoin de plus d’argent, plus tôt que prévu.F.Fa

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc