×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 205.794 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 264.541 articles (chiffres relevés le 5/6 sur google analytics)
Dossiers

Emploi et Carrière
Echos d’ailleurs
Salaire: Faste période pour le BTP en France

Par L'Economiste | Edition N°:2889 Le 27/10/2008 | Partager

. Les contrôleurs de gestion ont le vent en poupe. Pour une fois, les commerciaux font profil basLA conjoncture actuelle, plutôt favorable au marché de l’emploi des cadres en France, n’a pas entraîné pour autant une explosion des rémunérations: tels sont les constats du dernier baromètre (septembre 2008) des salaires Expectra, réseau spécialisé de recrutement hautes compétences (CDI et Intérim). Le premier trimestre 2008 s’est révélé très propice à l’emploi des cadres comme en témoignent l’étude des salaires d’Expectra et les tendances évoquées au regard des grands secteurs: ingénierie et industrie informatique et télécoms, comptabilité et finance commerciale et marketing.Avec une relative pénurie de cadres techniques, les secteurs de l’ingénierie et de l’industrie sont très propices en termes de recrutement. Les entreprises restent exigeantes et demandent des niveaux élevés de formation. La maîtrise de l’anglais, une expérience à l’étranger et des formations complémentaires spécialisées sont particulièrement appréciées par les recruteurs. Les salaires sont ainsi à la hausse, des avantages en nature sont négociables et les contrats en intérim débouchent fréquemment sur des contrats de type CDI. En particulier, dans le marché du BTP, l’emploi des cadres traverse une période faste comme en témoigne le métier de chef d’équipe BTP dont la progression salariale a augmenté de 17%.Ce secteur de l’informatique et télécoms connaît un fort besoin en reporting opérationnel et légal et plus particulièrement les entreprises de l’industrie. Cela entraîne une demande de recrutement soutenue en contrôleurs de gestion maîtrisant l’anglais. Par ailleurs, les banques et assurances embauchent essentiellement dans les métiers de clientèle et du secteur de contrôle du risque en raison de la crise financière internationale. Dans ce contexte, les chargés d’études actuarielles, professionnels analysant l’impact financier du risque par des modèles statistiques, sont les grands gagnants avec une augmentation de salaire de 10,8%. Parallèlement, de vastes campagnes de recrutement sont organisées pour remplacer les 30% des effectifs partant à la retraite d’ici à 2013.Malgré un marché en forte croissance jusqu’en 2010, les rémunérations dans le secteur de la comptabilité et finance ne connaissent pas d’envolée et des situations disparates en termes de recrutement apparaissent, comme le souligne l’étude d’Expectra. Tandis que les spécialistes avec une double compétence métier et technique restent les profils les plus recherchés, les métiers à faible valeur ajoutée souffrent de la concurrence de la délocalisation. Parallèlement, la professionnalisation des métiers de l’Internet permet aux infographistes avec 8,3% d’augmentation de salaire de combler leur écart avec les autres métiers du secteur.La tendance s’avère favorable aux métiers du marketing et de la fonction commerciale où les juniors peuvent prétendre à des salaires d’entrée plus élevés. En vue d’une augmentation de salaire, une double compétence (technique et commerciale ou commerciale et linguistique) est néanmoins requise pour les cadres commerciaux.


120.000 fiches de paie

L’édition 2008 du baromètre Expectra, en partenariat avec le magazine Newzy, a vu l’introduction d’un outil de simulation de salaire. Il se fonde sur l’étude de 120.000 fiches de paie dans 6.200 entreprises dans toute la France. Cette étude est complétée par les analyses des référents métiers d’Expectra sur les marchés.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc