×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Dossiers

Emploi et Carrière
Diversité culturelle
Fédérer les équipes autour des valeurs de l’entreprise

Par L'Economiste | Edition N°:2860 Le 15/09/2008 | Partager

. C’est un moyen d’éviter les clashs . Une équipe multiculturelle, un atout pour développer la créativité CE n’est pas uniquement une question d’accommodement face aux pratiques religieuses. La diversité culturelle doit bénéficier d’un traitement spécial (1). Elle peut être une richesse pour l’entreprise et une source de tracas pour les organisations qui n’y sont pas préparées. Car chacun vit selon son propre schéma de référence et agit en fonction de ses valeurs personnelles. Un mot ou une phrase blessante pour un Européen sont conçus différemment par un asiatique ou un Américain. Pour éviter les incompréhensions culturelles, le manager doit apprendre certaines choses sur la culture des membres de son équipe. Par exemple , les Latins et les Africains ont besoin de toucher pour communiquer, alors que les Anglo-Saxon mettent une distance physique avec leur interlocuteur. Face à cette «complexité», le manager doit faire preuve d’habilité pour ne pas faire des écarts culturelles un obstacle au fonctionnement de son équipe. Certains recourent à des formations ou se font accompagner par des spécialistes pour réussir le challenge de la gestion d’une équipe multiculturelle. Surtout dans un monde qui se globalise. L’essentiel est de faire preuve de curiosité envers les autres cultures. Le manager peut même capitaliser sur cette diversité culturelle. Elle peut constituer une chance de développer la créativité au sein de l’équipe. Pour éviter les clashs, certains spécialistes recommandent de s’appuyer sur la culture de l’entreprise et ses valeurs. Ce qui passe par une bonne communication afin de s’assurer que les collaborateurs en respectent les fondements. Le manager doit aussi encourager les échanges au sein de son équipe, mais aussi entre ses collaborateurs et lui-même. Il doit fournir plus d’efforts en se rendant particulièrement disponible et veiller à instaurer une atmosphère de confiance. Les règles de fonctionnement doivent être claires et précises. Arriver tôt au bureau ne signifie pas la même chose pour toutes les nationalités. Les objectifs doivent également être établis de manière claire et précise. Il faut surtout s’assurer qu’ils sont compris par tous. Car certaines cultures par exemple privilégient l’atteinte des résultats indépendamment des moyens mis en œuvre alors que d’autres sont très pointilleuses dessus. Dans une organisation multiculturelle, les rapports à l’autorité doivent être repensés car ils sont le plus souvent à l’origine des tensions. Si certaines cultures acceptent le fonctionnement de manière hiérarchique, d’autres sont pour un mode égalitaire. L’important est de respecter les différences et d’apprendre à travailler avec. Ce qui suppose aussi qu’il faut faire preuve d’ouverture d’esprit et de tolérance et de refuser toute forme de racisme. Au lieu de se vexer de certains comportements, il faut chercher à comprendre les motivations de l’autre pour mieux les comprendre. K. M. --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------(1) Sources : Le journal du net, la toile des recruteurs, et TPE-PME.com

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc