×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Emploi & Carrière
Travail temporaire
Les nouveaux arguments de vente

Par L'Economiste | Edition N°:2061 Le 11/07/2005 | Partager

. Manpower fait de sa certification au référentiel SA 8000 un atout concurrentiel . Cette norme évalue l’engagement social de l’entrepriseL’engagement social et éthique gagne du terrain. De plus en plus d’entreprises commencent à y être sensibles et à vouloir être conformes aux normes internationales en la matière. C’est le cas de Manpower Maroc, déjà certifié ISO 9001, et qui vient d’être de décrocher la norme sociale SA 8000. Ce qui lui permet d’entrer ainsi de plain-pied dans le «club très fermé» des structures certifiées selon ce référentiel: seuls 655 sites sont certifiés de par le monde dans 50 industries et 44 pays. L’organisme certificateur n’est autre que BVQI. Avec cette nouvelle certification, la société de travail temporaire dit vouloir «donner l’exemple dans un secteur souvent montré du doigt pour ses pratiques peu transparentes et souvent en deçà du Smig social». Depuis le départ, explique Jamal Belahrach, directeur général de Manpower, «nous avons fait de la lutte contre l’informel et le développement d’un cadre transparent et organisé pour la profession notre cheval de bataille». Il affiche les montants que son entreprise débourse en cotisations sociales. Il en fait presque un argument concurrentiel. Sur un chiffre d’affaires en 2004 de 85 millions de dirhams, 39 millions ont été versés sous forme d’impôts de cotisations à la CNSS. Cette certification permettra à la filiale du géant américain de se démarquer au sein d’une profession où l’informel est souvent pratiqué à outrance. «Nous essayons de sensibiliser le milieu des affaires au fait que l’on peut entreprendre autrement dans le respect des normes de travail et du cadre législatif», explique Jamal Belahrach. Mais aussi, ajoute-t-il, pour contribuer à renvoyer aux investisseurs étrangers une meilleure image de l’entreprise marocaine. Les exigences de la norme SA 8000 se résument en gros au respect de la législation sociale et au respect des principes de l’Organisation internationale du travail (OIT) et des conventions des droits de l’homme. Sur différents aspects relatifs à ces exigences (recours au travail des enfants, travail forcé, hygiène et sécurité, liberté syndicale…), «les auditeurs ont constaté de visu que nous sommes déjà en phase», affirme Belahrach. «Il fallait juste formaliser tout cela». Mais aussi de poursuivre le travail car le plus dur ne fait que commencer. Il ne s’agit pas de dormir sur ses lauriers. Manpower s’engage aussi à informer ses collaborateurs sur leurs droits et devoirs, à sécuriser l’environnement de travail et à développer l’employabilité notamment par le biais de la formation et l’enrichissement des tâches. La bataille est lancée.


Manpower en chiffres

Implanté un peu partout dans le monde, le spécialiste du travail temporaire, créé en 1948, compte aujourd’hui 4.300 agences dans 67 pays. Il traite avec 400.000 entreprises clientes et emploie 25.000 collaborateurs permanents et 2,3 millions autres détachés chaque année. La filiale marocaine, créée il y a huit ans, totalise actuellement 7 agences dont 3 à Casablanca. Elle travaille avec 150 entreprises clientes et emploie 33 collaborateurs permanents. En 2004, Manpower Maroc a réalisé 5.053 missions. K. E. H.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc