×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Emploi & Carrière
L'«Entente cordiale» Attijariwafa/Université

Par L'Economiste | Edition N°:2227 Le 06/03/2006 | Partager

. Quinze universités seront branchées à un portail d’échanges. Une offre de services financiers visant profs et étudiantsLa convention conclue la semaine dernière entre deux universités -Hassan II de Casablanca et Abdelmalek Saâdi de Tétouan- et Attijariwafa bank s’inspire profondément du modèle mis en place par la banque Santander, premier groupe bancaire espagnol. Santander est aussi partenaire stratégique d’Attijariwafa bank. Ces deux universités ont été retenues comme des centres-pilotes, en attendant une extension à l’ensemble des universités du pays. En phase de croisière, le programme touchera 40.000 étudiants et 1.650 enseignants. Le premier groupe bancaire marocain apportera un soutien financier à la généralisation de l’implémentation des nouvelles technologies de l’information dans les campus et les facultés. Il agira à travers la Fondation Attijariwafa qui est déjà très active dans l’équipement des établissements scolaires, tous niveaux confondus. La première action d’envergure sera la création d’un portail, une vitrine qui contiendra les programmes d’enseignement, les bourses et les stages offerts par le groupe bancaire. Ce portail servira aussi de point d’accès aux fonds bibliothécaires aux niveaux national et international. Il sera aussi relié au gigantesque réseau de portails gérés par le programme Universia qui comprend 300 universités bénéficiant de l’appui du groupe Santander dans le monde.Le deuxième périmètre de ce deal concerne la création d’une «smartcard», une carte électronique qui servira à chaque étudiant d’accéder aux prestations et installations offertes par l’université. Elle ferait aussi office de «porte monnaie électronique» pour son détenteur qui pourrait s’en servir pour régler des dépenses au sein de l’université et bénéficier des services bancaires. Cet engagement de la banque n’est pas totalement désintéressé. En échange de sa générosité, elle obtient une promesse de «réfléchir sur la création d’une offre spécifique de services financiers adaptés au monde universitaire». Les commissions ont été instituées par les deux parties pour le suivi de la réalisation du programme.


985 établissements à la fondation Universia

En juillet 2000, la Fondation Universia créée par le groupe Santander a mis en place un portail Internet au service de l’université. L’étudiant y trouve toutes les informations indispensables sur les formations, les bourses et les stages. En outre, la banque a conçu des cartes intelligentes pour usage universitaire. Le succès de l’opération a poussé le Portugal et certains pays de l’Amérique latine à devenir membres de la fondation. Cette dernière compte aujourd’hui 985 universités membres et environ 9 millions d’étudiants. L’expérience espagnole a atteint la maturité puisque le site de la fondation reçoit plus d’un million de visites par jour. «Nous sommes très fiers de cette performance parce qu’elle dépasse celle de sites très connus comme celui d’El Pais», souligne un membre de la délégation espagnole. M. E. K.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc