×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Emploi & Carrière
Immatériel

Par L'Economiste | Edition N°:2760 Le 21/04/2008 | Partager

LE débat sur la motivation est un thème récurrent de la doctrine du management et l’un de ceux qui soulèvent le plus de positions divergentes parmi les chercheurs et les consultants. Dans cette guerre d’expertise, chacun y va de sa théorie. En face, les entreprises ne savent plus à quel saint se vouer. Malgré des proclamations de foi sur «l’implication et la mobilisation des équipes», elles se contentent le plus souvent d’activer le levier salarial. Cela s’appelle du pragmatisme et il est difficile de leur en vouloir. Les conditions matérielles constituent la première marche de l’escalier d’une politique de motivation. Mais le piège serait de croire que «l’homme ne vit que du pain» et en faisant abstraction de variables immatérielles. L’ambiance au travail, les relations avec la hiérarchie, le mode de management de l’organisation, etc. Lorsque ces éléments font défaut, beaucoup de cadres n’hésitent plus à claquer la porte, malgré une fiche de paie bien garnie. A bon entendeur...Abashi SHAMAMBA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc