×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Emploi & Carrière
Holcim: Changement du top management

Par L'Economiste | Edition N°:1740 Le 05/04/2004 | Partager

. Youssef Ennadifi, président du Conseil de surveillance. Dominique Drouet, président du directoireYoussef Ennadifi vient d'être nommé président du Conseil de surveillance de Holcim Maroc à compter du 1er avril 2004. C'est Dominique Drouet qui lui succède au poste de président du directoire. Né en 1942, Youssef Ennadifi a une licence en géologie appliquée de l'Université de Grenoble (1964) et un diplôme d'études approfondies de géologie structurale de l'Institut français du pétrole (1965). Il est également titulaire d'un doctorat de 3e cycle obtenu en 1972 et d'un diplôme d'ingénieur de l'Ecole nationale supérieure du pétrole et des moteurs de Paris. Il entame sa carrière professionnelle, en 1966, au ministère de l'Energie et des Mines, où il occupe différents postes de responsabilité et mène plusieurs projets d'études et de recherches dans les domaines miniers et pétroliers. Il rejoint ensuite en 1972, en tant que directeur général, la Cimenterie Maghrébine (CIMA) qui devient la Cimenterie de l'Oriental (CIOR) en 1976 avec deux actionnaires, l'Office de développement industriel (ODI) et la Banque islamique de développement (BID).En tant qu'administrateur directeur général puis président-directeur général de la CIOR, il a mené les principales étapes de développement de la société. Il a mis en place progressivement le dispositif industriel qui s'articule autour des deux cimenteries d'Oujda et de Fès, outre le centre de Nador et celui de Casablanca. Il a ensuite conduit la diversification des métiers par le lancement du béton prêt à l'emploi et des granulats.Au lendemain de la privatisation de la CIOR en 1993, Youssef Ennadifi a joué un rôle jugé essentiel dans l'intégration de la société dans le Groupe Holderbank. “Il a su communiquer sa conviction et créer un élan de progrès au sein du Groupe Holcim Maroc”, indique le cimentier. Youssef Ennadifi est marié et père de deux enfants.Dominique Drouet, 49 ans, a aussi un riche parcours. Après des études de physique, il décroche, en 1978, le diplôme d'ingénieur de l'Ecole supérieure des travaux publics et exerce dans plusieurs sociétés du secteur du bâtiment et matériaux de construction. Après une année à Abidjan, il intègre durant cinq années une société française de construction de bâtiments industriels en tant qu'ingénieur des travaux où il exerce ses fonctions aussi bien en France qu'en Allemagne. En 1986, il rejoint la Société Saint Gobain, d'abord au service export du secteur des matériaux de construction puis en tant que directeur de l'export dans le même secteur. Il prend ensuite, en 1990, la direction d'une société de production de béton et des granulats en France et en Espagne.Après près de 14 années d'expérience dans le secteur des matériaux de construction, il intègre Holcim en 1994 comme directeur général de la filiale du groupe dans l'Océan indien avant de prendre la responsabilité en tant que directeur général de Holcim Liban. Il y réussit notamment une importante opération de réorganisation et de développement d'activités dans les pays voisins, à Chypre et en Syrie, selon Holcim Maroc. Dominique Drouet a été choisi pour sa connaissance des métiers, et ses missions réussies dans des environnements géographiques et culturels diversifiés. Il est marié et père de trois enfants.A. E.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc