×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Dossiers

Emploi & Carrière
Fausse querelle

Par L'Economiste | Edition N°:2794 Le 09/06/2008 | Partager

LA polémique qui rebondit à nouveau autour de l’école d’architecture de Casablanca est une de ces querelles de clocher qui cache en réalité bien des calculs. L’Ordre des architectes vient en effet de publier une «sentence» dans laquelle il condamne d’ores et déjà les lauréats de cet établissement. A l’en croire, tous les jeunes inscrits dans cette école ne peuvent prétendre exercer leur métier au motif que «seule l’Ecole nationale d’architecture de Rabat était habilitée à délivrer des titres d’architecture!» Quelles que soient les motivations de ses auteurs, on ne peut que s’étonner de la méthode. Et puis, sur le fond, la reconnaissance des diplômes relève de la compétence des commissions ad hoc prévues par la loi. Que vient donc faire l’Ordre des architectes dans cette histoire? Le ministère de l’Habitat, qui avait encouragé la création de cette école, se dit prêt à toute éventualité, dont celle de placer l’établissement sous sa tutelle. Si cela peut mettre fin aux règlements des comptes.Abashi SHAMAMBA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc