×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Emploi & Carrière
Enseignement supérieur
Une grille tarifaire pour les heures sup

Par L'Economiste | Edition N°:2696 Le 21/01/2008 | Partager

. Petite revalorisation pour les profs : 300 dirhams bruts horaires. Prorogation du délai accordé aux doctorants inscrits avant février 1997C’EST la deuxième fois en l’espace de cinq ans que les vacations des enseignants de l’enseignement supérieur sont revalorisées. La première remonte à 2003 où elles ont connu une majoration de 300% et la seconde interviendra bientôt. Le projet de décret vient de dépasser le cap du Conseil de gouvernement et devra par la suite être validé par le Conseil des ministres. Cette nouvelle augmentation sera également accompagnée de celle du volume d’heures supplémentaires. Les enseignants de l’enseignement supérieur seront autorisés à 20 heures par mois contre 15 actuellement. L’objectif est d’assurer un meilleur encadrement aux étudiants. D’autant plus que les chantiers sont énormes : 10.000 ingénieurs d’ici 2010, les projets dans l’offshoring et 3.000 médecins à former. Les professeurs de l’enseignement supérieur et assimilés verront leurs indemnités pour les heures suplémentaires passer de 171 à 300 dirhams brut par heure. Les autres catégories sont également concernées. Les indemnités pour les heures sup des professeurs habilités et agrégés passeront de 180 à 230 dirhams, les professeurs assistants de 120 à 180 dirhams, les maîtres-assistants de 111 à 150 dirhams, les assistants de 90 à 120 dirhams et les attachés pédagogiques et assimilés de 30 à 50 dirhams. Un régime indemnitaire sera également mis en place au profit des intervenants du secteur privé. L’idée est d’encourager les experts du privé à enseigner certains modules au niveau de l’enseignement supérieur public.. Conseil disciplinaire dans les facsPour cette catégorie, l’indemnité variera entre 6.250 et 10.000 dirhams pour chaque élément de module. Une sorte de forfait en quelques sorte. Ces intervenants doivent être des diplômés et avoir de l’expérience. Celle-ci est importante puisque c’est en fonction de l’expérience que l’indemnité sera accordée. Autre projet de décret adopté par le conseil de gouvernement de la semaine dernière, celui relatif aux sanctions disciplinaires qui seront appliquées aux étudiants dans les universités. Celles-ci sont graduées en fonction de la gravité de l’acte. Certaines seront prononcées par le chef de l’établissement et d’autres par le président de l’université. Elles vont de l’avertissement au blâme et peuvent aller jusqu’à l’exclusion partielle ou définitive. L’étudiant traduit devant le conseil de discipline garde le droit de se faire communiquer son dossier disciplinaire. Il peut présenter sa défense devant le conseil, lequel donne un avis dans un délai maximum d’un mois à partir de la date de saisine. Mais en cas d’enquêtes le délai est porté à deux mois. Le conseil de gouvernement a prorogé de 5 ans les délais pour les chercheurs qui préparent leur doctorat et qui devaient présenter leurs travaux avant fin septembre 2007. Il s’agit en particulier de ceux qui sont inscrits avant le 20 février 1997. K. M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc