×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Dossiers

    Emploi & carrière
    Des maisons de l'énergie pour occuper les jeunes

    Par L'Economiste | Edition N°:1715 Le 01/03/2004 | Partager

    . Un programme vise la création de 500 petites entreprises sur 4 ans. Apport initial de l'entrepreneur: environ 30.000 DHUn atelier d'encadrement au profit de jeunes qui veulent créer des petites entreprises opérant dans le domaine des énergies renouvelables, a été organisé, vendredi 13 février à Marrakech, à l'initiative du Centre de développement des énergies renouvelables (CDER). Les participants ont examiné les possibilités de mettre en place des partenariats entre les jeunes entrepreneurs et les professionnels du secteur.Le programme de “maisons de l'énergie” vise la création de 500 petites entreprises au cours des quatre prochaines années, selon le programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Grâce à ces maisons, les entrepreneurs, issus du milieu rural, pourront vendre des panneaux solaires, chauffe-eau, fours et autres équipements. Il leur sera possible également de distribuer le gaz et promouvoir les programmes d'énergie ruraux. L'installation de chaque maison coûtera 100.000 DH environ. L'apport initial de l'entrepreneur est de l'ordre de 30.000 DH. Les jeunes patrons pourront accéder à des prêts de la Fondation Banque Populaire pour couvrir les coûts supplémentaires. L'objectif est d'améliorer l'accès des ruraux à l'énergie renouvelable et créer une structure régulatrice et financière avec le soutien des secteurs public et privé pour que ces structures soient un levier du développement rural. Lancé en 2003 en vertu d'une convention entre le ministère de l'Energie et des Mines, le PNUD et le CDER, ce programme porte sur la création dans un premier temps, de 100 maisons d'énergie dans les différentes régions du pays. Sont également partenaires de ce programme l'Agence de développement des provinces du Nord, l'Association marocaine de l'énergie solaire et éolienne, la Fondation Near East, la Coopération espagnole (Junta de Andalucia) et l'Anapec. Le coût global du programme s'élève à 1,5 million de dollars, dont notamment 200.000 accordés par le PNUD.


    La contribution de l'Anapec

    L'Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences (Anapec) a contribué à la sélection et la formation des candidats. Elle a procédé, au départ, à des séances d'information et de sensibilisation au profit de jeunes diplômés (technicien en électricité, électronique, électromécanique, DEUG ou licence en physique ou maths) à la recherche d'opportunités d'autoemploi.Les candidats intéressés par le projet ont bénéficié, affirme l'agence, de séances d'entretiens approfondis avec un conseiller spécialisé. Ces entretiens ont permis d'évaluer les capacités entrepreneuriales de tous les candidats avant de passer à la sélection finale et la validation des profils.Outre la formation pilotée par l'Anapec, les candidats ont bénéficié d'autres modules de formation (montage du business plan-évaluation, du business plan–gestion de base et modules d'ordre technique) assurés par le CDER. A. E.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]ste.com
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc