×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Emploi & Carrière
Cofarma met sur orbite son institut de formation

Par L'Economiste | Edition N°:2649 Le 12/11/2007 | Partager

. Une réponse aux besoins en compétences de Marjane et Acima . Les deux enseignes de distribution recruteront 350 cadres par anLe rythme de développement de ses deux enseignes de distribution imposait à Cofarma de trouver une réponse aux immenses besoins en compétences. L’Institut de Commerce et de Distribution (ICD) est opérationnel depuis le printemps dernier pour irriguer Marjane et Acima en personnel qualifié et former un vivier de compétences afin de coller au plan de développement du pôle distribution du groupe ONA. Les deux chaînes, Marjane et Acima font un périmètre de 17 hypermarchés dont 3 qui vont ouvrir à court terme, 26 supermarchés et des besoins annuels en recrutement de 350 cadres. Un chiffre auquel il faut ajouter plus d’un millier d’employés.L’objectif assigné à l’institut est d’accompagner Cofarma dans le plan de développement de ses deux chaînes de distribution en les irriguant en compétences-métiers. Les nouvelles recrues sont prises en charge par l’ICD et bénéficient d’une formation en alternance de 4 à 6 mois, les 3 premières semaines étant consacrées au processus d’intégration.Jusqu’à il y a peu encore, aucune formation aux métiers de la grande distribution n’existait dans l’offre du système universitaire. La première initiative émane de la Faculté des sciences économiques de l’Université Hassan II de Mohammédia avec la création des licences spécialisées en partenariat avec Cofarma. En plus des modules inhérents au métier, le programme insiste particulièrement sur les langues, l’expression, la communication et le développement personnel. La grande distribution est un secteur encore jeune au Maroc, c’est en même temps un métier difficile mais c’est surtout un métier où l’ascenseur social joue encore pleinement par la rapidité avec laquelle on peut se voir confier des responsabilités», souligne Fayçal Benchakroun, DGA Fonctions de support de Marjane. Le groupe étant conscient du fait que la formation est un vecteur de croissance et une source de motivation pour les collaborateurs, l’importance de son institut réside dans le développement du niveau de compétences de ses cadres qui constituent un avantage compétitif. Selon Saâd Mehadji, directeur de l’Institut du Commerce et de la Distribution, « l’institut est aussi un outil de mesure de la performance des enseignes». Les formations sont assurées par des équipes internes qui disposent de l’expérience et la culture du métier. Des formations parallèles sont également dispensées par des prestataires tiers notamment dans les domaines de sécurité et de l’hygiène.Jihane KABBAJ

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc