×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Dossiers

    Emploi & carrière
    Adecco: Retour de l'ancien DG et deux démissions au sommet

    Par L'Economiste | Edition N°:1686 Le 19/01/2004 | Partager

    L'ancien directeur général d'Adecco, John Bowmer, reprend du service à la direction du numéro 1 mondial du travail temporaire, en grave crise après la découverte de problèmes comptables aux Etats-Unis, selon un communiqué publié vendredi. John Bowmer, qui préside depuis deux ans le conseil d'administration d'Adecco, remplace le Français Jérôme Caille, qui s'occupera désormais de la gestion des affaires courantes. Cette décision a été prise jeudi lors d'une réunion du conseil d'administration.En outre, le directeur financier du groupe, Felix Weber, ainsi que le directeur d'Adecco-Amérique du Nord, Julio Arrieta, ont démissionné. L'actuel contrôleur financier du groupe, Andres Cano, assumera par intérim les fonctions de directeur financier. Le Français Philippe Marcel, actuel président d'Adecco-France, la plus importante filiale du groupe, est nommé envoyé spécial en Amérique du Nord. Le groupe a aussi indiqué vendredi que deux enquêtes ont été ouvertes aux Etats-Unis, l'une par la Commission des opérations de bourse (SEC), l'autre par un tribunal de New York. Adecco est en effet coté à la Bourse de New York, en plus de la Bourse suisse. Adecco, qui a annoncé le 12 janvier le report de la publication de ses résultats 2003 en raison de problèmes comptables aux Etats-Unis, admet dans son communiqué “des faiblesses dans les pratiques et contrôles internes en Amérique du Nord”. Certains de ces problèmes, concernant notamment “le système de sécurité informatique (...), des erreurs de facturation tardivement identifiées et corrigées” ont été résolus, d'autres sont en passe de l'être, selon le groupe.(AFP)

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc