×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Emissions de CO2: Pas de baisse malgré la crise

Par L'Economiste | Edition N°:3410 Le 24/11/2010 | Partager

. Elles devraient augmenter de plus de 3% en 2010. Conférence sur le climat du 29 novembre au 10 décembreLA crise économique n’a pas eu l’impact espéré sur les émissions mondiales de CO2 liées à l’utilisation d’énergies fossiles. Leur baisse dans les pays industrialisés ayant été contrebalancée par la forte croissance en Chine ou en Inde. C’est ce qu’indique une étude menée par le Global Carbon Project (GCP) qui rassemble plus de 30 spécialistes du climat publiée dans la revue Nature Geoscience. En 2010, ces émissions devraient repartir à la hausse, d’après cette étude publiée à quelques jours de l’ouverture de la conférence internationale de Cancun sur le climat (29 novembre-10 décembre). Cette année, ces émissions devraient augmenter de plus de 3% si les prévisions d’une croissance économique mondiale de 4,8% se confirment. Les émissions de CO2 liées à la combustion d’énergies fossiles (pétrole, gaz et charbon) se sont élevées à 30,8 milliards de tonnes en 2009, soit une baisse de seulement 1,3% par rapport à 2008, une année record. Cette réduction a été moins forte que prévue car les grandes économies émergentes, la Chine en tête, ont poursuivi leur croissance en dépit de la crise. Aussi, les émissions de CO2 ont diminué de 11,8% au Japon, 6,9% aux Etats-Unis, 8,6% en Grande-Bretagne, 7% en Allemagne et 8,4% en Russie. En revanche, elles ont augmenté de 8% en Chine, 6,2% en Inde, et 1,4% en Corée du Sud. La Chine renforce donc sa position de premier émetteur mondial de CO2 (24%) liée à l’utilisation des énergies fossiles. Les Etats-Unis restent sur la deuxième marche, avec 17% du total. A noter que les énergies fossiles sont à l’origine de 88% des émissions globales de CO2, le principal gaz à effet de serre, dont l’accumulation dans l’atmosphère est jugée responsable du changement climatique. En 2009, les concentrations de CO2 ont atteint un record de 387 ppm (parties par million), indique l’étude. L’étude précise que les émissions de CO2 liées à la déforestation ont décru, passant de 25% du total dans les années 90 à 12%. A noter que PwC (PricewaterhouseCoopers) et Enerpresse ont publié les résultats de l’étude Facteur Carbone 2010 qui dresse depuis neuf ans un benchmark des émissions de CO2 des principaux électriciens européens. L’année 2009 a été l’année de la crise de la demande. La production électrique des 18 sociétés considérées a diminué de près de 6% soit une baisse de 126 TWh par rapport à leur production en 2008.F. Z. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc