×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Europe

    EME: Priorité aux candidatures spontanées

    Par L'Economiste | Edition N°:324 Le 02/04/1998 | Partager

    Euro Maroc Entreprise (EME) privilégie la communication directe avec les opérateurs et donne la priorité aux candidatures spontanées. Il soutient la formation d'une association de consultants locaux et veut dresser un bilan des opérations de partenariat.


    LE programme Euro Maroc Entreprise est bien lancé.
    Le centre a à ce jour réceptionné 54 formulaires de demandes de prédiagnostics et 25 autres sont attendus au cours des prochains jours. L'étude des demandes devrait déboucher sur la signature d'un contrat liant EME à l'entreprise en quête d'un soutien de mise à niveau. Donc près de 80 entreprises sont déjà dans le pipe-line. En outre, dès la deuxième semaine d'avril une dizaine d'entreprises de textile feront l'objet d'un prédiagnostic. Cette mission sera assurée par deux experts italiens, l'un spécialiste dans la production et l'autre généraliste d'entreprise.
    Maintenant que la machine est sur les rails, la priorité sera accordée aux candidatures spontanées même si au départ le centre a recouru aux fédérations professionnelles, notamment pour sensibiliser les membres et susciter des demandes de sociétés.

    L'accent est mis sur une communication directe ciblée tant au niveau géographique que sectoriel. Après Tanger, Fès, Agadir et Marrakech, des séminaires sont prévus à Essaouira et Tétouan.
    "Après cette première étape de sensibilisation, nous envisageons de revenir à la charge dans les principales villes en organisant des séminaires spécifiques", précise M. Michael F. Langstaff, directeur général et chef de projet EME. L'équipe en charge du programme est constituée de six experts dont quatre sont déjà sur le terrain.
    Par ailleurs, le projet EME s'appuie sur le concours de cabinets d'expertise et de consultants individuels européens et marocains. "La sélection se basera tant sur le niveau de formation et de compé-tences des candidats que sur l'étendue du champ d'expérience et d'expertise", souligne M. Langstaff. Trois autres critères de choix sont pris en compte: la connaissance du Maroc et/ou des pays voisins, la maîtrise de la langue française, la connaissance du monde de l'entreprise et surtout du secteur concerné. "Nous veillerons avant tout à ce que le profil du consultant soit en adéquation avec le besoin de l'entreprise", précise le directeur de projet.

    Suivi des missions


    Il est également souligné que les appels d'offres seront ouverts aux consultants marocains et européens. Cependant et pour renforcer la capacité locale d'expertise, EME envisage d'apporter son soutien à la création d'une association spécifique aux consultants d'entreprises et d'aider la Fédération Marocaine du Conseil et de l'Ingénierie (FMCI) dans leur formation. Objectif: développer les outils de diagnostic sur le plan local et mettre sur pied une banque de données de consultants.
    De son côté, EME est en train de constituer une double banque de données de consultants européens et marocains. Dans ce sens, un avis d'appel à manifestation d'intérêt sera lancé prochainement en direction des consultants locaux.

    Le centre va donc sous-traiter toutes les interventions auprès des cabinets et consultants individuels. Toutefois, il revient à EME d'assurer la préparation des missions ainsi que leur suivi. "Le premier contact avec l'entreprise nous permet de passer en revue les critères d'éligibilité". Des prévisites sont ensuite initiées par les experts du centre en vue d'un prédiagnostic. Ici, l'objectif est de se familiariser avec la réalité de l'entreprise et de préparer la visite du consultant. "Il s'agit également de sensibiliser le chef d'entreprise à la démarche, de s'assurer de sa disponibilité ainsi que celle de ses subordonnés".
    Outre le suivi régulier de la mission, les experts d'EME évaluent les résultats de la mission à son terme. Il est également prévu de rendre visite à l'entreprise à tout moment pour s'enquérir de l'état d'avancement des réformes engagées et des nouveaux besoins de l'entreprise le cas échéant.
    La recherche de partenariats d'entreprises constitue un autre volet de la mission du centre. EME s'apprête à lancer une étude pour dresser un bilan des opérations déjà réalisées. Un cabinet européen spécialisé dans les rapprochements d'entreprises aura pour tâche d'identifier de nouvelles formules plus adaptées et plus "percutantes".

    Mouna KABLY

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc