×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Elections/Mauritanie: La coalition de l’ex-opposition en tête

Par L'Economiste | Edition N°:2406 Le 22/11/2006 | Partager

. RFD: Première force politique de pays. Le 2e tour est prévu le 3 décembreLA coalition de l’ex-opposition était toujours en tête mardi 21 novembre devant les candidats issus de l’ex-formation au pouvoir après les élections législatives et municipales de dimanche en Mauritanie, selon des résultats partiels du ministère de l’Intérieur. Le décompte des résultats se poursuivait très lentement mardi 21 novembre, du fait de la complexité du mode de scrutin et de la difficulté d’acheminer les résultats dans les centres régionaux de certaines zones désertiques reculées, selon des sources au ministère de l’Intérieur. Pour les résultats partiels des législatives, «sur 53 départements, trois reviennent aux indépendants issus du PRDR et deux au RFD, tandis que cinq autres sont en ballottage en vue du deuxième tour du 3 décembre», a ajouté cette source. Par ailleurs, le président du Rassemblement des forces pour la démocratie (RFD, ex-opposition) Ahmed Ould Daddah a affirmé la veille que son parti était devenu «la première force politique» de Mauritanie 24 heures après les élections législatives et municipales de dimanche. Cet opposant à l’ancien régime a également estimé que «les 8 partis de la Coalition des forces du changement démocratique (CFCD) sont largement majoritaires, compte tenu des tendances de ce scrutin». Plus d’un million d’électeurs ont voté dimanche pour élire 219 conseils municipaux et les 95 députés de l’Assemblée nationale. Le vote s’est déroulé sans incident notable, selon les observateurs et les partis politiques. Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc