×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Elargissement: De nouveaux candidats pour 2007

Par L'Economiste | Edition N°:1746 Le 13/04/2004 | Partager

. La Bulgarie et la Roumanie, les mieux placées pour intégrer l'UE Alors que l'Union européenne s'apprête à accueillir dix nouveaux membres, en l'occurrence la Hongrie, la Pologne, la Slovaquie, la République Tchèque, la Slovénie, la Lituanie, l'Estonie, la Lettonie, Malte et Chypre, sept autres candidats d'Europe de l'Est et des Balkans s'acheminent vers une adhésion à terme à l'Union. La Bulgarie et la Roumanie sont les mieux placées pour intégrer l'Union en 2007. Si la Bulgarie a clos 26 chapitres de négociations sur 31, la Roumanie n'a réussi à en terminer que 22. Pour Bucarest qui veut achever les négociations en 2004 et signer le traité d'adhésion en 2005 pour renforcer ses chances d'adhérer en 2007, elle devra mettre les bouchées doubles dans plusieurs domaines sensibles tels que la lutte contre la corruption et la réforme structurelle de l'économie pour parvenir à ses objectifs.    Pour sa part, la Croatie a déposé sa demande d'adhésion en février 2003. Elle compte obtenir le statut de candidat en avril et souhaite vivement démarrer les négociations avant la fin 2004. Elle a affiché ouvertement son ambition de rattraper Sofia et Bucarest pour intégrer l'Union en 2007. Toutefois, Bruxelles a clairement fait savoir que le cas, toujours en suspens, du général fugitif Ante Gotovina inculpé de crimes commis contre des Serbes lors de la guerre serbo-croate (1991-1995), risque de peser lourd sur la candidature croate. Pour les autres pays formant le peloton balkanique, et plus particulièrement la Macédoine, la Bosnie-Herzégovine et la Serbie-Monténégro, ils ont encore un “long chemin” à parcourir avant de remplir les critères d'adhésion. Concernant la Serbie-Monténégro et la Bosnie, ils attendent toujours d'ouvrir des négociations sur l'Accord de stabilisation tandis que l'Albanie souhaite signer ce document en 2004. Pour rappel, Bruxelles a invité les pays des Balkans à combattre avec davantage d'énergie la criminalité organisée et la corruption. Ils ont été appelés à renforcer leurs institutions démocratiques et à coopérer pleinement avec le TPI ainsi qu'à intensifier les réformes économiques pour attirer les investisseurs étrangers. Synthèse L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc