×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

El Jadida: Un nouveau village-service d’Afriquia

Par L'Economiste | Edition N°:2071 Le 25/07/2005 | Partager

. Un projet de 15 millions DH, avec à la clé une centaine d’emploisLe groupe Akwa renforce sa présence à El Jadida. Une station Afriquia type village-service vient d’être inaugurée par Aziz Akhannouch, PDG du groupe. Adossée à l’hôtel Ibis Moussafir, la station s’étend sur un hectare de la zone touristique “Nour Al Kamar” à l’entrée du centre-ville. Elle est située sur la côte. En plus de l’activité carburant et maintenance, la station comprend également un restaurant, “Oasis Café”, qui propose le célèbre pain Tafernout. Le Mini-Brahim est la boutique du centre. Sans oublier la franchise Speedy pour la réparation automobile. “La marque garantit des pièces de rechange certifiées”, explique Adil Ziady, directeur général du pôle carburant et lubrifiant de Akwa groupe. C’est le 12e centre intégré de la chaîne Afriquia au Maroc. Speedy a été installé dans des villes comme Casablanca, Marrakech, Agadir, Tanger, Fès ou encore Mohammédia. L’animation est également au programme dans le village-service Afriquia. “Des groupes folkloriques se produiront régulièrement dans cet endroit”, déclare Adil Ziady. Les enfants ne sont pas en reste. Ils ont aussi leurs aires de jeux, très sollicitées pendant l’été. Le projet a coûté près de 15 millions de DH. “La station emploie une centaine de personnes dont la majorité travaille dans la restauration”, est-il affirmé. Il s’agit de jeunes lauréats de l’Ecole hôtelière d’El Jadida. “Notre objectif est d’assurer un service de qualité pour les touristes et les visiteurs”, affirme le DG. Et d’ajouter qu’Akwa est partenaire avec le groupe Accor. Le projet a été réalisé avec l’hôtel Ibis Moussafir. Le restaurant propose des menus variés dans la cuisine traditionnelle marocaine. Il se distingue par son pain, appelé Tafernout. Les visiteurs pourront déguster le méchoui, les brochettes ou les tagines. Selon les responsables, la société observe des normes strictes en matière d’hygiène et de qualité au niveau de la restauration. “Nous avons une grande responsabilité car nous recevons des centaines de clients par jour”, souligne Adil Ziady. Akwa dispose déjà de 5 unités importantes de production dans la province. Nous avons un dépôt pétrolier au port de Jorf Lasfar, une unité de stockage et approvisionnement de gaz et une unité Technogaz. Sans oublier une unité de fabrication de gaz intégré sur le site de Sonasid. Mohamed RAMDANI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc