×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    Affaires

    El Jadida-Jorf Lasfar
    Un tandem qui se positionne

    Par L'Economiste | Edition N°:2747 Le 02/04/2008 | Partager

    . L’un des taux de valorisation les plus élevés du pays: 85%. Un mégaparc industriel en cours d’aménagement. 200 industries de nouvelle génération et 50.000 emplois dès 2013A trois quarts d’heure de Casablanca, l’autoroute impulse une nouvelle dynamique à la Z.I. d’El Jadida. En effet, depuis plus d’un an, la capitale des Doukkala a le vent en poupe.Elle enregistre l’un des taux les plus élevés de valorisation du pays, si ce n’est le meilleur, s’enorgueillit Abdelouahed Rahmoune, délégué local du Commerce et de l’Industrie.«Nous tirons profit de la proximité de Casablanca sans pour autant vivre les problèmes d’une métropole au quotidien», tient à préciser le représentant du MCI. Autres atouts et non des moindres: un réseau routier des plus denses, dédoublement de la voie ferrée, multiplication du nombre de liaisons par train, le port de Jorf Lasfar et le projet d’autoroute Marrakech-El Jadida. La ville enregistre une forte demande d’investissements ces derniers mois. «Pas moins d’une cinquantaine d’industries, tous secteurs confondus, attendent qu’on leur attribue des lots», annonce Rahmoune. Mais là encore, il y a le problème du foncier qui se pose avec acuité. D’où la réflexion sur l’urgence d’une extension!A l’origine de cette situation, la gestion de la Z.I. de par le passé, signale le délégué. Selon ce dernier, auparavant, c’était le Conseil municipal et donc les Communes qui décidaient du sort de la zone. Aujourd’hui, la nouvelle vision de la tutelle est de travailler avec des sociétés privées en tant que partenaires à part entière. Ce qui explique en grande partie le sursaut et la visibilité à moyen et long termes. Pour éviter les problèmes que connaissent d’autres Z.I.: concurrence de Tanger, saturation et transformation en un îlot isolé… El Jadida anticipe sa politique industrielle et se projette dans l’avenir. «Si Tanger ne représente pas de menace pour El Jadida, c’est parce que nous sommes l’une des rares zones à avoir plus de visibilité par rapport à l’avenir». Le représentant de la tutelle fait allusion au parc industriel qui sera opérationnel à El Jadida dès juillet 2012. Concrètement, ce parc de 500 ha (en deux tranches de 260 et 240 ha) en cours d’aménagement par MedZ, sera dédié aux industries lourdes dites de nouvelle génération, et équipé selon les normes internationales «Glass Word». «Un investissement global de 14 milliards de DH qui se veut déclinaison territoriale du Plan Emergence», tient à souligner le délégué de l’Industrie et Commerce. En plus clair, ce mégacomplexe industriel est destiné à accueillir, aux côtés de Sonasid déjà installée, des industries de 1re catégorie. Autrement dit, la métallurgie, l’énergie et des pétroliers… Au total, quelque 200 unités industrielles seront implantées dès fin 2012 au parc. En termes de création d’emplois, on table sur quelque 50.000 postes d’ici 2013.. Le challenge de la main-d’œuvreEt c’est en effet la nouvelle vocation d’El Jadida. La ville est appelée à se positionner dans les industries lourdes. Quant à l’offshoring, pas de projets dans l’immédiat! «Nous sommes en train de réfléchir à la formule offshoring et TI qui correspond le mieux à la vocation régionale.» Autres vocations qui seront appelées à se développer dans cette région, parallèlement au complexe industriel: l’agro-industrie, la transformation des produits de la mer, les minoteries…Les premières exigences du parc industriel seront de créer un site intégré tout autour. Car 50.000 personnes, majoritairement une population d’ouvriers mais aussi d’expatriés, nécessitent un cadre de vie à proximité. Une ville dans la ville avec une agglomération à vocation internationale.Ce qui suppose la création d’un site intégré avec des services en commun (écoles, missions, commerces, malls, restaurants…) adaptés aux besoins Autre problème qui se pose dès aujourd’hui, la qualification de la ressource humaine, surtout une main d’œuvre apte à assimiler des process de nouvelle génération. «Ce sera là un challenge pour la région. Mais la proximité fera que Casablanca pourra former pour El Jadida», prévoit Rahmoune.


    2e après Casablanca

    A elle seule, la Z.I. d’El Jadida réalise 85% de taux d’occupation des lots industriels. Sur une superficie de 117 ha, 360 lots sont attribués. Parmi les plus importants investissements : OCP, Sonasid, Nestlé, Centrale Laitière, Mazafil, Somadir, Jlec... Au total, la Z.I. emploie quelque 12.000 personnes y compris dans le Jorf. Le chiffre d’affaires de la zone est estimé à 16,6 milliards de DH dont près de 6 à l’export avec une valeur ajoutée de 4,6 milliards, précise le délégué du MCI. En termes de chiffre d’affaires et de production, la province d’El Jadida est classée deuxième après Casablanca. Un tissu industriel très diversifié dans l’une des zones les plus avancées en termes de réhabilitation (infrastructures de base, voiries, éclairage, restauration sur place, assainissement…). Restent à parfaire les services en commun. Et c’est la chimie-parachimie qui arrive en tête, suivie de l’agroalimentaire, les IMME (Industries mécaniques, métallugiques et électriques) et le textile-cuir. Cette Z.I. a été créée dans les années 80. Le prix du mètre carré est de 78 DH pour la 1re tranche, alors que, pour la seconde, il est de 130 DH. Une tarification très attractive comparée aux autres Z.I..A. R.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc