×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

El Jadida: Des aménagements pour libérer le front de mer

Par L'Economiste | Edition N°:2646 Le 07/11/2007 | Partager

. Les administrations délocalisées sur l’ancien aérodrome. Le projet confié à la CGI pour 5 milliards de DH. Après les études, les travaux démarrent fin 2008 Régénération et recomposition du foncier à El Jadida. Et pour cause, le site de l’aérodrome s’étendant sur une superficie de 92 ha à l’intérieur même du périmètre urbain a été finalement déclassé. Ces terrains, jusque-là propriétés des ministères du Transport et des Finances, sont aujourd’hui mis à la disposition de la ville (cf.www.leconomiste.com). Il s’agit de développer un nouveau pôle urbain intégré. Les aménagements, dont les investissements sont estimés à 5 milliards de DH, ont été confiés à la CGI (Compagnie générale immobilière), filiale de la holding CDG Développement. La réalisation de cet important projet s’étalera sur 8 ans. «Cela donnera une nouvelle impulsion à la ville», affirme Mohamed Ouanaya, président du directoire de la CGI. Ainsi, le projet prévoit un complexe multifonctionnel: bâtiments résidentiels, administratifs et hôteliers. Hôtels, infrastructures d’éducation et équipements socioculturels sont aussi prévus. Et plus de 350.000 m2 de superficie ont été réservés aux espaces verts. Le projet permettra de vider la corniche des administrations et d’y développer des activités touristiques. Actuellement, le front de mer est occupé par la municipalité, l’Ormvad (Office régional de la mise en valeur agricole des Doukkala), l’administration des domaines ou encore par le commissariat de police. Par ailleurs, le nouveau pôle urbain créera des liaisons entre les différents quartiers de la ville, tout en soulageant le réseau viaire. Le projet vise également à aménager un parc de loisirs à l’emplacement de l’ancienne décharge publique, située près de l’aérodrome. Le réaménagement de ce dernier est programmé sur trois séquences. La première, à caractère urbain, fera la liaison avec le centre-ville via le prolongement de l’avenue Hassan II. C’est cette partie qui est constituée du pôle administratif composé de bâtiments de bureaux donnant sur une grande place piétonne. A côté, bâtiments résidentiels haut et moyen standing et des services seront aménagés. Cette partie englobe également une mosquée et des équipements collectifs. La seconde séquence prévoit de relier le site avec les quartiers avoisinants grâce au prolongement de l’avenue Khalil Jabrane. Il s’agit essentiellement de zones résidentielles organisées en îlots. Enfin, la dernière opération porte sur le prolongement de la voie vers la route de la station balnéaire Sidi Bouzid. Elle est constituée d’un ensemble résidentiel composé de villas, d’un centre sportif et d’un espace de loisirs. Les travaux de viabilisation du site devraient démarrer fin 2008.


Présence

«LA CDG est déjà présente dans la région avec des projets d’envergure», indique Mohamed Ouanaya, président du directoire de la CGI. Celle-ci construit actuellement un centre de thalassothérapie dans le Sofitel Royal Golf. Le groupe est aussi engagé dans la réalisation de la station balnéaire Mazagan. Le projet d’aménagement de 500 ha à Jorf Lasfar est confié à Medz, autre filiale du groupe (cf.www.leconomiste.com). Le pôle urbain de la ville d’El Jadida sur le site de l’aérodrome vient donc renforcer sa présence dans la région. De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc