×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    El Jadida: Comment mieux gérer l’environnement

    Par L'Economiste | Edition N°:2697 Le 22/01/2008 | Partager

    . Une rencontre organisée les 23 et 24 janvier«Pollution atmosphérique: défi entre développement économique, exigences environnementales et contraintes techniques» est le thème d’une rencontre qui sera organisée les 23 et 24 janvier à El Jadida. La manifestation est organisée par l’Université Chouaïb Doukkali (UCD) avec la collaboration du Secrétariat d’Etat chargé de l’Eau et de l’Environnement, l’Office chérifien du phosphate (OCP), le groupe Medz (filiale de CDG Développement), le Centre régional d’investissement (CRI), l’association professionnelle des cimentiers et la coopération allemande (GTZ). Cet atelier est annoncé comme le premier d’une série de rencontres dédiées à la promotion du développement durable. L’essor socioéconomique s’est traduit, au niveau de la région, par une extension du tissu industriel, une augmentation accrue de l’utilisation des énergies fossiles et une intensification des moyens de transport. Cette situation, encore amenée à évoluer au cours des  années à venir,  exerce une forte pression sur l’environnement. Dans ce contexte, le défi est de maintenir l’équilibre entre l’épanouissement économique, la protection de l’environnement tout en prenant compte de la dimension sociétale. Au niveau national, la mauvaise gestion environnementale représente une importante charge économique pour le pays. Les données les plus récentes (2002) estiment à plus de 13 milliards de DH (soit 3,7% du PIB) le coût annuel de la dégradation de l’environnement à l’échelle du Maroc. A l’heure actuelle, la mise à niveau environnementale et l’adoption d’une stratégie de développement durable sont les meilleurs investissements pour garantir une situation socioéconomique prospère, concurrentielle et pérenne, est-il précisé. Conscients de ces enjeux mondiaux, nombreux industriels (OCP, le secteur cimentier, Sonasid, Jlec...) ont entrepris des efforts dans ce sens. La tenue de ces ateliers sera une occasion de capitaliser leurs expériences environnementales en la mettant au profit des différents opérateurs de la région. De notre correspondant, Mohamed Ramdani

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc