×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

El Jadida: Comment les étudiants africains préparent l’Aïd

Par L'Economiste | Edition N°:2676 Le 19/12/2007 | Partager

. Une opération menée par une association. Des chrétiens et musulmans au rendez-vous QUELQUE 230 étudiants représentant 21 pays africains et différentes religions se préparent à célébrer l’Aïd El kébir. Ils sont membres de la Confédération des étudiants et stagiaires africains au Maroc (Cesam), section d’El Jadida. Ils poursuivent leurs études supérieures à l’université ou dans les écoles publiques et privées de la région. Parmi eux aussi, une majorité de filles. Rappelons le pays le plus représenté au sein de l’association: la Mauritanie avec 40 étudiants. Djibouti (26), la Guinée (22), le Congo Brazzaville (20), le Cameroun (15), le Mali (14), la Côte d’Ivoire (12) et le Niger (11) sont également présents. La confédération compte aussi des Comoriens, des Rwandais, des Sénégalais, des Tchadiens, des Burundis et des Malgaches. Pour la Fête du sacrifice, ces étudiants, chrétiens et musulmans, ont mobilisé toute leur énergie pour accomplir le rituel de l’Aïd, en mémoire du sacrifice d’Abraham. Un grand dîner est prévu à la maison des jeunes Fatouaki, vendredi prochain. L’année dernière, cinq moutons ont été offerts par la municipalité, l’université et la mosquée Jawhara à la confédération. Il en sera certainement de même cette année. Déjà, le projet est soutenu par la ville et la délégation de la Jeunesse et des Sports. Au menu de la soirée, des spectacles de danses, de la musique et de la gastronomie. Toutes les spécialités africaines seront mises en valeur. Des prix seront décernés aux meilleures préparations culinaires. «Il s’agit de favoriser les échanges entre les différentes communautés. Les Marocains sont également de la partie», explique Emmanuel Epee, coordonnateur de la Cesam. Par ailleurs, les membres de l’association organisent différentes activités durant l’année, avec le soutien de l’Alliance française, l’université et la municipalité d’El Jadida. Des expositions, des tenues traditionnelles, de la gastronomie, des musiques et des chants sont présentés à ces occasions. Des conférences et des débats sont également au menu. D’autre part, des tournois de football sont régulièrement organisés dans le campus universitaire entre les équipes d’étudiants marocains et ceux de l’association. Pour 2008, l’agenda de la confédération est assez chargé. A titre d’exemple, une importante manifestation est prévue pour la célébration de la Journée de la femme, le 8 mars. Et le 20 du même mois, un grand concours d’orthographe est annoncé pour marquer la Journée de la francophonie. «Un tournoi de scrabble est également prévu en avril pour le divertissement cérébral», précise Emmanuel Epee. Au programme aussi, le bal masqué du printemps et un grand gala à la fin de l’année scolaire.De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc