×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

El Haouz: Le projet d'un hôtel de luxe en gestation

Par L'Economiste | Edition N°:1673 Le 30/12/2003 | Partager

. Des investisseurs comme Triganew, Strategic Partners s'y installent Si la région du Haouz est l'une des plus pauvres du Maroc, elle est néanmoins riche en paysages touristiques. Ses plus beaux sites sont à peine à une cinquantaine de kilomètres de la ville de Marrakech. Ils correspondent parfaitement à ce qu'est la vision future du tourisme international, l'éco-tourisme. Au Maroc, des percées encore timides voient le jour ces dernières années. Ce qui fait dire au gouverneur de la province que la région est le futur de la ville ocre. Pour l'heure, la région connaît un tourisme de passage. Elle ne figure pas dans les brochures des tour-opérateurs. Mais elle a une grande place dans des guides comme le Routard. Au Haouz, arrière-pays de Marrakech qui fait aussi sa renommée, les investissements touristiques projetés dépassent cette année les 2 milliards de DH. Dame nature a doté la région de ses plus beaux atours. Avec une surface constituée de reliefs et de montagnes, elle offre de beaux paysages. Cela commence par la vallée de Loukaïmden. Ses 300 hectares plus un jbel de 3.273 m, des sites magnifiques et 25 km de pistes en font la seule station de ski en Afrique. Gérée par l'Onep, elle connaît toutefois en été des moments difficiles. Le problème de la station étant la saison de neige qui ne dure que 3 mois, l'idée est de faire des lieux une destination de golf pour le reste de l'année. La concession de cette station à des privés est une des solutions pour le développement de ce site. Les études ont été menées et les investisseurs se bousculent. Mais c'est à Rabat que peut être prise une décision. Au pied du jbel Loukaïmden, sise la luxuriante et pure vallée d'Ourika où des petits villages se sont nichés dans les montagnes et dont les maisons sont construites en pisé. A 35 kilomètres de Marrakech, la vallée est un passage incontournable pour les touristes y séjournant. Son développement s'effectue timidement mais sûrement. Dans la vallée, plusieurs petits restaurants et quelques auberges et maisons d'hôtes ainsi que deux unités hôtelières y sont installés. Pour l'heure, il n'y a pas de grand projet hôtelier en perspective. Ils sont nombreux en revanche à Takerkouste (la retenue du barrage) où les investisseurs se bousculent. Et pour cause, le jet-ski y a fait son entrée. Le lac de Takerkouste a abrité l'été dernier une compétition internationale sous le haut patronage de SM le Roi. Outre le grand complexe hôtelier de Triganew pour un investissement de 250 millions de DH (villas, golf 18 trous, hôtels, loft, complexe sportif, centre conférence…), d'autres projets plus au moins grands sont en cours de finalisation. Ports de plaisance avec petites marinas pour quelque 20 millions de DH dont le promoteur est Dream Sport Planet, la construction de riads traditionnels ainsi que de bungalows et de terrains de tennis par Dar Ghizlane Sarl. Figure également sur la liste un projet de résidences touristiques initié par la société Archibald pour quelque 18 millions de DH. Les projets répondent à un cahier des charges fixé par les autorités locales pour faire des alentours une baie touristique. Autre site où les investissements renaissent, situé à 30 kilomètres de Tahanout, chef-lieu de la région du Haouz, est Asni. Le grand patron du groupe Virgin, Richard Branson y construit une kasbah. Par ailleurs, un autre grand groupe projette la construction d'unités hôtelières et un complexe de détente (piscine et restaurants…) dans les lieux. Asni est un village berbère à 47 km de Marrakech situé à plus de 1.000 m d'altitude. C'est sa vue panoramique sur le relief du Haut-Atlas qui a fait sa renommée dans le milieu des touristes sportifs. Passage incontournable pour les amateurs du trekking, les environs d'Asni sont riches en paysages, de Tizi N'Test avec une route impressionnante en hauteur et en étroitesse, Ouirgane, les gorges N'Fis… Un passage obligé, car Asni est aussi le point de départ pour les randonnées et l'ascension du plus haut sommet d'Afrique du Nord qui est le massif du Toubkal avec ses 4.167 mètres d'altitude.Le Toubkal abrite également une végétation et une population faunesque diversifiée. Pour les sauvegarder, des réserves ont été créées au sein de ce parc naturel. Mais la région abrite aussi des traces de vie ancestrales qui nécessitent une protection urgente. Des gravures datant de 2.000 à 1.000 ans av. J.-C. ont été identifiées, et sont aujourd'hui à l'espace libre avec un risque de détérioration. Il faudra attendre peut-être la construction et l'ouverture des studios cinématographiques de Debbouze et Berdugo pour que ces sites soient valorisés. C'est en effet au Haouz à Tameslohte précisément que seront montés ces studios de 150 millions de DH. Le projet est bien avancé avec l'acquisition du terrain et a déjà attiré d'autres investisseurs. Holding Strategic Partners a acquis à Tamesloht 240 hectares pour la construction d'un hôtel de luxe et une unité de 300 chambres, un parcours de golf et court de tennis pour un investissement de 1,5 milliard de DH. Le lancement des travaux va démarrer incessamment.Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc