×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

EDF: Ouverture du capital aujourd’hui

Par L'Economiste | Edition N°:2140 Le 28/10/2005 | Partager

. Le prix de souscription entre 26 et 30 euros pour 237 millions de titres émisLe lancement de l’appel à souscription dans le cadre de l’ouverture du capital du groupe français d’électricité EDF démarre, pour une première cotation des titres à la Bourse de Paris, prévue par le gouvernement «au plus tard» le 21 novembre. La fourchette du prix de l’action devait être fixée jeudi par le ministère des Finances, à l’issue de l’audition par la Commission des participations et transferts (CPT) de l’entreprise et des banques. Selon une source proche du dossier, le prix de souscription des actions EDF devrait être compris dans une fourchette située entre 26 et 30 euros pour 237 millions de titres émis. Auparavant, l’Autorité des marchés financiers (AMF) devra donner son visa à l’opération. Parallèlement, EDF a convoqué un conseil d’administration hier 27 octobre pour lancer l’opération d’ouverture de son capital, via une augmentation de capital d’au maximum 7 milliards d’euros devant intégralement lui bénéficier. L’Etat s’est engagé à mettre sur le marché 15% du capital du groupe, et à ne pas descendre «à terme» sous le seuil de 85%, même si la loi lui permet de céder jusqu’à 30% des parts du premier producteur européen d’électricité. Dans le cadre de l’ouverture du capital, l’Etat va par ailleurs céder l’équivalent d’un milliard d’euros de titres pour les salariés, ces derniers devant bénéficier d’une décote de 20%, selon les conditions classiques en faveur des salariés. Ce milliard ira dans les caisses de l’Etat. Selon la loi, 15% de l’ouverture du capital sont réservés aux salariés. Par ailleurs, l’objectif du gouvernement est qu’une part d’«au moins 35%» du montant de l’augmentation du capital soit réservée au grand public, le reste étant destiné aux investisseurs institutionnels, français ou étrangers. Cette opération d’envergure intervient quatre mois après le lancement en Bourse de l’autre vedette énergétique française, Gaz de France, qui avait suscité l’engouement populaire: plus de 3 millions de Français avaient souscrit à l’opération.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc