×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Doukkala-Abda/Enseignement
    294 millions de DH pour l’Académie

    Par L'Economiste | Edition N°:3168 Le 11/12/2009 | Partager

    . Le budget a été entériné par le Conseil d’administration . Objectif: affronter les problématiques transversales du systèmeLe budget de l’Académie régionale pour l’éducation et la formation de Doukkala-Abda pour l’exercice 2010 a été au centre de la réunion du Conseil d’administration de cette institution. Un budget dont les grandes lignes s’articulent globalement autour des piliers du Plan d’urgence. A savoir, rendre effective l’obligation de scolarisation jusqu’à l’âge de 15 ans (axe détaillé en 13 plans d’action), stimuler l’initiative de l’excellence au lycée et à l’université (2 plans d’action s’y attachent) et affronter les problématiques transversales du système (7 plans d’action y sont consacrés). L’estimation totale du budget de l’Académie des Doukkala-Abda s’élève à près de 294 millions de DH. Une somme conséquente pour mener à bien ce chantier vital pour la région et aussi pour le Maroc.Les membres du Conseil d’administration, présidé par Latifa LABDA, Secrétaire d’Etat pour l’enseignement scolaire, ont eu ainsi l’occasion de débattre des problèmes qui se posent au niveau de la région et prévoir ce qui peut se réaliser concrètement, surtout avec le lancement de ce vaste chantier de la Réforme de l’enseignement au Maroc et sa déclinaison aux niveaux régional et provincial.En effet, le ministère de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherche scientifique se devait d’insuffler plus de dynamisme à la réforme, tout en maintenant le cap sur les grands objectifs de la Charte nationale pour l’éducation et la formation. Ainsi, le  Plan d’urgence, feuille de route pour la Charte, a été mis en place afin de réaliser 4 objectifs spécifiques. En premier, réaliser effectivement une scolarité totale et obligatoire pour tous jusqu’à l’âge de 15 ans; en second, encourager l’esprit d’initiative et l’excellence; troisièmement, s’attaquer aux problématiques transversales du système et, enfin, assurer les moyens à même de réussir ce pari. A noter que l’offre éducative dans la Région (données 2008-2009) concerne 241.004 écoliers, 76.914 collégiens et 36.981 lycéens. Quant au nombre d’établissements dans la région, il se situe autour de 177.212 écoles, 4.344 collèges et 1.619 lycées. De notre correspondant, Saïd LAQABI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc