×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Dossiers

Dossier Settat-BerrechidL'OFPPT, partenaire du secteur privé

Par L'Economiste | Edition N°:967 Le 28/02/2001 | Partager

. La Direction régionale de l'OFPPT Chaouia-Tadla est prête à monter une formation à la carte au profit de toute entrepriseLa Direction régionale de l'Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT), basée à Settat, coiffe non seulement la région de Chaouia-Ouardigha, mais également celle de Tadla (Béni-Mellal et Azilal). Elle forme des techniciens, des techniciens spécialisés et des ouvriers qualifiés. Les efforts consentis par le staff dirigeant méritent d'être relevés. Opérant dans un environnement fortement lié au monde rural, cette direction régionale a enregistré d'importantes réussites en matière de formation. A titre d'exemple, le taux d'insertion des lauréats dans le tissu industriel local dépasse de loin la moyenne nationale. C'est ainsi qu'à Settat, environ 60% des jeunes formés dans les divers établissements de l'OFPPT, ont intégré une des sociétés installées dans leur ville.A Berrechid, ce taux est encore plus élevé: 80%. «Ceci s'explique, notamment, grâce à une bonne dose de réactivité par rapport à l'environnement économique des régions dans lesquelles nous opérons«, souligne le directeur régional, M. Abdelilah Okbi. En d'autres termes, les directions régionales de l'OFPPT doivent être attentives non seulement à la demande nationale en main-d'oeuvre, mais également aux besoins locaux. Pour réussir ce pari, la Direction régionale de l'OFPPT a noué avec les entreprises des rapports de partenariat, qui se sont avérés dans certains cas très fructueux. Plusieurs stagiaires (c'est le nom donné aux étudiants des établissements dépendant de l'OFPPT) effectuent des formations dans des entreprises qui parfois même les embauchent.Toutefois, ce partenariat a des limites. «Pour qu'il y ait partenariat entre l'OFPPT et le secteur privé, les opérateurs doivent clairement afficher leur volonté de mettre à niveau leurs entreprises«, déclare M. Okbi. Investir dans les ressources humaines d'une société est, certes, devenu une réelle nécessité pour le décollage de l'économie marocaine, mais encore faut-il que le secteur privé en soit convaincu. C'est tout un débat!Grâce à son intervention auprès de certaines industries (conseil en formation, évaluation des compétences, maintenance industrielle, conseil en recrutement…) les établissements dépendant de la Direction régionale (ISTA, CQP, CFP et ITA), génèrent des ressources financières conséquentes qui sont investies dans l'amélioration des conditions de travail de l'établissement. Tout est contrôlé. D'ailleurs, la Direction régionale de Chaouia-Tadla passera l'année prochaine au niveau 4 (note octroyée par la Direction centrale), ce qui lui permettra d'avoir encore plus d'autonomie et de moyens d'action.L'autre problème de taille que rencontre la Direction régionale de Chaouia-Tadla est celui du niveau pédagogique des stagiaires, qui fait lui aussi, l'objet d'une mise à niveau par l'OFPPT. «Un suivi psychopédagogique est nécessaire pour les stagiaires«, précise M. Okbi. Ceux-ci sont également orientés par leurs formateurs vers la branche qui correspond le plus à leur profil.Sans doute, l'atteinte des objectifs que se fixe chaque établissement de l'OFPPT repose essentiellement sur les efforts fournis par ses formateurs. C'est pour cette raison que dans chaque établissement, le tiers des 260 formateurs de l'OFPPT Chaouia-Tadla effectue des «stages d'immersion« de 15 jours par an dans des entreprises privées afin de garder un contact permanent avec la «pratique«. A. E. H.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc