×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Dossier Qualité
«La certification n'est pas une fin en soi»Driss Cherrak, directeur opérationnel Ciment,Ciments du Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:1221 Le 07/03/2002 | Partager

«Nous sommes le seul cimentier marocain certifié ISO 9002. Trois de nos usines sont normalisées. Notre usine d'Agadir a été également certifiée ISO 14001 en 2001 et les autres sites s'y préparent«. La certification n'est pas une fin en soi. C'est une cerise sur le gâteau. Elle doit s'inscrire dans une démarche globale vécue au quotidien. Si la société se limite à être certifiée et que cela n'émane pas d'un véritable engagement, les résultats risquent d'être décevants. «J'irais jusqu'à dire que cela risque d'handicaper l'entreprise«. La démarche qualité a beaucoup apporté à la cimenterie, notamment la maîtrise des coûts. «Nous avons sensibilisé le personnel et comblé les défaillances en formation et le résultat a été spectaculaire. Avec le même matériel et les mêmes personnes, nous arrivons à produire davantage«. Certes, il est difficile de mesurer les retombées de la démarche en termes de chiffre d'affaires, mais en maîtrise de coûts, les résultats sont parlants. La certification donne l'occasion de revoir tout le système de production et de gestion et rationaliser l'organisation. A noter aussi qu'une démarche qualité ne veut pas forcément dire investissement en matériel ou renouvellement des machines. C'est faux. Le véritable investissement dans ce cas concerne les ressources humaines. Il s'agit de déceler les faiblesses et les combler par des formations. «Dès que vous vous intéressez à vos hommes et que vous les impliquez, le résultat est garanti«. Aujourd'hui, Ciments du Maroc est en train de boucler la boucle en allant vers l'intégration qualité sécurité environnement, le fameux QSE. «Notre projet est le «zéro accident«. Nous avons pris toutes les dispositions nécessaires et les premiers résultats sont là«. L'usine de Safi en est aujourd'hui à son 15e mois sans accident. Et le groupe tout entier à son septième mois. «C'est un train que nous avons mis en marche et auquel nous rajoutons des wagons en cours de route«. H. F.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc