×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Dossiers

    Dossier EmploiTrois cadres de Lydec promus

    Par L'Economiste | Edition N°:1156 Le 03/12/2001 | Partager

    . Ils deviennent membres du Comité de direction générale où les Marocains constituent maintenant la majorité. Création d'une direction des InvestissementsLydec a nommé trois cadres marocains à des postes de responsabilité, lors de son dernier Conseil d'administration(1). Désormais, ils font partie du Comité de direction générale, au sein duquel les Marocains sont maintenant majoritaires. • Mustapha Atiq est nommé directeur général de la Société des Eaux d'Oum Er Rabia. Avec un diplôme d'ingénieur à l'Ecole Mohammadia des Ingénieurs (1969), il rejoint le Ministère de l'Habitat. Il y occupera successivement les postes de délégué de l'urbanisme à Taza et de directeur de l'ERAC-Fès. En 1980, il est appelé à de nouvelles fonctions en tant que directeur de la Régie Autonome Multi-Services d'Agadir (RAMSA). Neuf ans plus tard, il intègre la RAD où il est en charge du département «Eau», puis de la délégation préfectorale de Sidi Bernoussi. En 1999, il est nommé chargé de mission auprès de la direction générale de Lydec et membre du Comité de direction générale. Poste qu'il occupera jusqu'à ses nouvelles fonctions. • Mohamed Zellou (46 ans) a été promu directeur des Investissements, un poste qui vient d'être créé. C'est en 1980 qu'il obtient le diplôme de l'Ecole Nationale des Ponts et Chaussées de Paris. Il entame sa carrière la même année en qualité d'ingénieur à la division technique de la Province de Kénitra. En 1982, il rejoint le secteur privé et accède au poste de directeur technique adjoint au sein de la Société Africaine d'Etudes-Maroc (SAEM). Cinq années plus tard, il devient chef de département Eau et Environnement au sein du CID (Conseil Ingénierie Développement). En 1994, il rejoint la filiale marocaine du bureau d'études français SAFEGE où il exercera successivement les fonctions de directeur technique, puis de directeur général. Un poste qu'il occupera jusqu'en novembre 1999, date à laquelle il intègre Lydec, pour diriger les investissements et en devenir aujourd'hui le directeur. • Abdelali Haitami (48 ans) vient d'être nommé directeur administratif et financier, remplaçant à cette fonction Carlos Estrada. Abdelali Haitami est titulaire d'un diplôme de l'Ecole Supérieure de Commerce de Lille. En 1976, il entame sa carrière professionnelle en intégrant la Régie Autonome de Distribution d'eau et d'électricité (RAD) où lui est confié le poste de responsable du service financier et comptable. Il occupera ensuite plusieurs fonctions dans la régie. A l'arrivée de la Lyonnaise des Eaux en 1997, il est promu directeur financier adjoint, un poste qu'il gardera jusqu'à sa nouvelle nomination.Il est à rappeler que ces nominations interviennent suite à la désignation de Fouad Djerrari au poste de directeur général adjoint en charge des opérations à Lydec et à celle de Abdelhak Aqallal au poste de directeur des Ressources Humaines de ONDEO Services, pôle Eau du groupe Suez, pour l'Afrique et le Moyen-Orient. Il s'agit d'une politique délibérée des membres du Conseil d'administration, qui souhaitent valoriser les compétences nationales et responsabiliser davantage les cadres marocains de haut niveau au sein de Lydec et du groupe. (1) Il s'est tenu en octobre dernier.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc