×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Dossiers

Dossier EmploiComment se préparer à l'entretien d'embauche

Par L'Economiste | Edition N°:983 Le 26/03/2001 | Partager

. Les pièges fatals surgissent lorsque le candidat est incapable de commenter son CV et sa lettre de motivation. Le secteur d'activité, l'entreprise et le poste, des éléments-clés à garder en têteMi-examen, mi-piège, l'entretien d'embauche est la bête noire des candidats. Les guides pour s‘y préparer abondent. L'entretien d'embauche est appréhendé comme un moment où le candidat doit être déstabilisé à tout prix, pour être éliminé plus facilement. Le plus souvent, il est passé par une sélection sur dossier (lettre et CV), voire un concours, qui s'ajoutent à la pression. Mais quel intérêt pourrait bien avoir un recruteur à bloquer la personne qu'il a en face? Son souci est de trouver le candidat dont le profil «colle« bien au poste et qui saura s'intégrer facilement. Donc, le futur employeur a intérêt à instaurer un dialogue constructif. Ce n'est plus un examen qui attend le candidat, mais un entretien où il va falloir rassurer. A ce niveau, la méthodologie est de rigueur. Si l'entretien est avant tout un dialogue, il y a lieu de maîtriser l'essentiel. Le secteur d'activité, l'entreprise, le poste à pourvoir et la valeur ajoutée sont les éléments-clés de l'embauche. Grâce à la lettre de motivation et le CV qui lui ont été communiqués auparavant, l'employeur a déjà une idée du profil du candidat et de la valeur ajoutée escomptée du prétendant. Ce dernier doit faire en sorte de le conforter dans sa position en préparant des commentaires minutieux. Les questions pièges sont inévitables, mais les plus fatales d'entre elles sont celles par rapport à l'incapacité du candidat à discuter par exemple une information contenue dans le CV. Ainsi, il y a lieu de passer en revue la formation, l'expérience professionnelle et les réussites. Pour sa part, un récapitulatif des points forts et des points faibles permet d'anticiper sur des questions-pièges. Par ailleurs, des données sur l'entreprise sont toujours disponibles dans les annuaires spécialisés ou généraux. Pour ces derniers, le Kompass est le plus pratique, sinon il faut savoir que des guides sectoriels sont édités par la plupart des groupements professionnels. Les articles et dossiers de presse présentent quant à eux l'avantage de traiter des données chiffrées sur l'activité de l'entreprise. Ces informations ont un double impact. D'une part, l'intérêt que manifestera le candidat pour l'entreprise au cours de l'entretien fera bonne impression sur l'employeur. D'autre part, l'information recueillie doit servir à mettre en valeur la candidature. Par exemple, savoir que la société X est leader dans son activité, avec 10 salariés et fait 50% de son chiffre d'affaires à l'export, laisse supposer qu'elle est à la pointe de la technique, qu'elle est à la recherche de compétences spécifiques et enfin que l'anglais est impératif. Un CV et une lettre de moti-vation personnalisés annonceront alors la couleur au recruteur.Adil HMAITY


Tenue vestimentaire, être à l'heure...
haque recruteur a ses astuces pour évaluer le sens pratique du candidat ainsi que de s'assurer qu'il ne perturbera pas la bonne marche de l'entreprise. Soyons pratique et apolitique, c'est l'idéal pour passer l'épreuve. Il faut respecter la tenue vestimentaire, arriver avant l'heure et prendre des repères dans les locaux par exemple. Inutile de disserter sur le retard du bus ou l'immeuble difficile à repérer, cela affecte le sens pratique que l'on est appelé à développer au cours de l'entretien. Aussi, faut-il mettre les sensibilités partisanes de côté. Pour l'employeur, elles sont synonymes de syndicat et donc de problèmes. Sachant qu'il est interdit de licencier quelqu'un pour son obédience politique, il y a lieu de se plier le jour de l'entretien, ensuite on adapte!A. H.
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc