×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    Dopé par les exportations : Le trafic portuaire progresse de 3,8% à fin novembre

    Par L'Economiste | Edition N°:159 Le 22/12/1994 | Partager

    Avec 37.581.907 tonnes à fin novembre 1994, le trafic portuaire aura enregistré en variation annuelle une progression de 3,8%.
    Près de 52% de ce tonnage a été réalisé à l'import, qui marque un recul de 1,8% par rapport à la même période de 1993. Selon l'ODEP, I'Office D'Exploitation des Ports, deux produits ont déterminé la tendance globale des importations. Il s'agit des céréales et de l'ammoniac qui sont en baisse de 51,2 et 32% respectivement. En revanche, les échanges de charbon et d'hydrocarbures ont varié à la hausse.

    Les exportations ont pour leur part marqué une hausse de 10,6% sous l'impulsion notamment du trafic des phosphates (+18,8%) et de l'acide phosphorique (+19,4%).
    Représentant 48,2% du trafic global, les échanges de vracs solides se sont chiffrés à 18.119.939 tonnes, en recul de 2,3% par rapport aux onze premiers mois de 1993. Ce recul, qui confirme la baisse de 1,6% affichée à fin octobre, est dû aux céréales (-51,2%) et aux engrais (-22,2%), les autres produits comme le soufre, le charbon ou le phosphate ayant vu leur tonnage augmenter.

    Le trafic des vracs liquides s'est établi à 12.542.301 tonnes, contre 11.543.003 tonnes en 1993, soit un accroissement de 8,7%, réparti à hauteur de 7,9% à l'import et de 10,2% à l'export. Mis à part les échanges d'ammoniac qui ont chuté de 32%, tous les produits constituant cette rubrique ont connu une variation positive. Il en est ainsi de l'acide phosphorique qui a atteint 2.809.326 tonnes (+ 19,4%) et des hydrocarbures (+7,3% à 9.040.239t).

    Le tonnage des marchandises générales, tous produits confondus, a effectué un bond de 16% pour se chiffrer à 3.618.844 tonnes.
    Cette progression a été plus significative à l'import (21,9%) qu'à l'export (3,4%).
    Pour ce qui est du trafic unitarisé, le volume de marchandises traité s'est monté à 3.300.823 tonnes, soit 9,7% de plus qu'à fin novembre 1993. La totalité des postes de ce trafic ont participé à cette hausse.
    Le trafic conteneurisé s'est en effet accru de 7,8% par rapport à 1993, passant de 1.52 1.570 à 1.640.857 tonnes.

    Le RoRo a gagné lui 12,8 points pour s'établir à 1.659.966 tonnes. Quant au trafic TIR, il a augmenté de 13,9% dont 12,1% à l'import et 15,4% à l'export.
    L'examen du trafic global par ports fait état d'une baisse de 13,6% relevée au port de Tan-Tan. En dehors de cette baisse et de la stagnation du volume de marchandises transitant par Laâyoune, tous les autres ports ont vu leur trafic respectif varier en hausse.

    Le port de Kénitra arrive en tête avec une augmentation de 13,9% résultant de l'amélioration des échanges d'engrais (43,2%), de pâte cellulose (45,1%) et d'hydrocarbures ( 3,3%). Dopé par les agrumes et primeurs (24,5%), les minerais (82,9%) et le bois (50%) notamment, le tonnage manipulé au port d'Agadir a progressé de 13,3% à 1.659.104 tonnes.
    Celui du port de Nador s'est amélioré de 11,2% à 1.343.367 tonnes, et ce, en dépit d'une importante baisse des céréales (-54,3 %) et du charbon (46,2%).

    Le port de Mohammédia a affiché un volume de marchandises de 7.859.793 tonnes, soit 6,7% de plus qu'en 1993 grâce notamment à la hausse des importations de gaz liquéfié (+21,3%) et de pétrole brut (+7,1%).
    Avec 4.445.119 tonnes de marchandises échangées, Safi a marqué une augmentation de 3,3%, ce qui le place devant Jorf Lasfar (+2,3%), Casablanca(+2%) et Tanger(+0,9%).
    Enfin, le trafic des passagers enregistré au port de Tanger s'est élevé à 1.516.765 personnes (+8,1%) à raison de 743.610 passagers à l'entrée (+12,8%), 726.672 à la sortie (+4,1 %) et 46.483 en croisière (+0,7%).

    Hakima EL MARIKY





    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc