×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Distrisoft en Bourse: La troisième PME en huit mois

    Par L'Economiste | Edition N°:2354 Le 05/09/2006 | Partager

    . Les souscriptions démarrent lundi prochain. L’opération porte sur 65,45 millions de DH. Première cotation le 26 septembreDistrisoft, importateur et distributeur de software et de matériel informatique, deviendra le 26 septembre, la 59e entreprise cotée à la Bourse de Casablanca. C’est la troisième PME qui rejoint la cote depuis le début de l’année. L’information circulait dans les milieux boursiers depuis plusieurs semaines (cf. www.leconomiste.com). Le gendarme du marché (CDVM) a visé la note d’information relative à cette nouvelle introduction jeudi dernier. Le coordinateur de l’opération, BMCE Capital Conseil, a marié cession et augmentation de capital pour réunir les 110.000 actions destinées au public. En effet, 76.387 titres seront mis en vente par cinq actionnaires majoritaires(1) et 33.613 feront l’objet d’une augmentation du capital en numéraire. In fine, le flottant en Bourse représentera 33% du capital. Ce montage financier intervient pour répondre à trois principaux objectifs. Il s’agit d’abord de réunir les fonds nécessaires pour combler les besoins d’investissement de l’entreprise. Ensuite, assurer un retour sur investissement profitable aux actionnaires historiques cédants. Et enfin, atteindre la barre des 110.000 titres qui permet à la valeur d’être cotée au deuxième compartiment. La valeur unitaire de ces actions est fixée à 595 dirhams, soit un volume global de 65,45 millions de DH. Les souscriptions seront ouvertes du 11 au 14 septembre auprès des réseaux de BMCE Bank, Dar Tawfir et CFG Marchés qui forment le syndicat de placement aux côtés du chef de file, BMCE Bourse. Une fois l’opération finalisée, le capital de Distrisoft s’établir à 198,5 millions de DH, soit 20 millions de plus qu’aujourd’hui.La synthèse des souscriptions sera communiquée à la Bourse le 18 septembre, pour que la société gestionnaire puisse remettre le listing des allocations au chef de file, le 20 du même mois. La première cotation du titre Distrisoft est prévue pour le 26 septembre. Le pactole levé à l’issue de l’opération servira à financer le besoin d’investissement occasionné par le développement de l’activité commerciale. En effet, Distrisoft a conclu, au dernier trimestre 2005, un contrat de distribution avec Dell. La société compte également s’investir dans le programme E-Gov, visant à promouvoir l’outil informatique dans les administrations publiques. Elle projette aussi de renforcer sa présence sur le marché des particuliers. Grâce à ces opportunités d’affaires, le chiffre de Distrisoft devrait croître de 18,5% par an pour atteindre 540 millions de DH en 2009. A l’instar des trois introductions opérées depuis le début de l’année (Médiaco, Cartier Saâda, Addoha), la souscription sera scindée en trois types d’ordre. Le premier sera réservé aux salariés de l’entreprise. Le deuxième aux personnes physique résidentes et non résidentes ainsi qu’aux personnes morales marocaines exprimant des ordres inférieurs ou égaux à 1.700 titres. Les souscriptions des institutionnels marocains et étrangers, personnes morales et associations étrangères, plafonnées à 11.000 titres, représentent le troisième type d’ordre. Ce dernier englobe également les ordres compris entre 1.700 et 11.000 titres formulés par les souscripteurs éligibles au deuxième type d’ordre. Les 110.000 titres objets de l’opération seront répartis entre 5.500 pour le premier type d’ordre, 49.500 pour le deuxième et 55.000 pour le troisième. A noter que les actionnaires détenant plus de 5% du capital de Distrisoft n’envisagent pas de participer à cette opération.Par ailleurs, le souscripteur versera 0,8% de son ordre au titre des commissions liées à l’opération. 0,1% ira à la Bourse de Casablanca, 0,6% à la société de Bourse intermédiaire, et 0,1 à l’opération de règlement/livraison. Après Médiaco et Cartier Saâda, Distrisoft ne sera certainement pas la dernière PME à s’introduire en Bourse cette année. Le fabricant de peinture Colorado ne cache pas sa volonté de rejoindre la cote. Il oeuvre d’ailleurs depuis plusieurs mois pour valider les procédures nécessaires et compte finaliser le processus avant début 2007. Les responsables de la société de Bourse Finergy annoncent aussi qu’ils vont accompagner deux autres structures en Bourse d’ici décembre prochain. Cette année aura battu le record des introductions en Bourse des PME. Un engouement singulier qui montre que plusieurs petites structures veulent financer leur développement via le marché des capitaux. L’incitation fiscale, qui expire à la fin de cette année, pèse aussi sur la décision des dirigeants qui ont attendu cinq ans avant de se jeter à l’eau.


    Bon cru des résultats

    Les indicateurs financiers de Distrisoft sont en constante évolution depuis 2003. Le chiffre d’affaires a progressé de 7,3% entre 2004 et 2005 et ressort à 257 millions de DH. Le résultat d’exploitation, lui, atteint 18 millions de DH à fin 2005, soit 30% de plus que l’année précédente. Quant au résultat net, il a bondi de 25% à 10 millions de DH. Nouaim SQALLI ------------------------------------------------------------------------------------------------(1) Répartition des titres à céderKarim Radi Benjelloun 12,5%Najib Hakim Belmachi 12,5%Saïd Rkaïbi 17,6%Capital Morocco 50%Millenium Ventures 7,4%

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc