×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Dialogue social
    Le patronat propose 10% pour le Smig

    Par L'Economiste | Edition N°:2763 Le 24/04/2008 | Partager

    . Réserves de l’Amith. Les syndicats peu convaincus«Le gouvernement s’est tout simplement aligné sur certaines propositions du patronat, du moins en ce qui concerne le secteur privé». L’affirmation est de Miloudi Mokharik, numéro 2 de l’Union marocaine du travail (UMT). «Si le patronat avait proposé 10% d’augmentation du Smig en une seule fois et à partir de cette année, on aurait pu y voir un geste de bonne volonté de sa part», ajoute-t-il. Alors qu’ils réclament un Smig entre 2.500 et 3.000 DH, les syndicats, qui avaient rejeté, lundi dernier, l’offre du gouvernement, ont décidé de se donner jusqu’à la fin de la semaine en cours, pour réajuster leur stratégie. En tout cas, ils ont reçu, hier, des «invitations» pour un quatrième round de négociations. «Nous espérons que cette fois sera la bonne et que le gouvernement viendra avec des propositions plus consistantes», a affirmé Moukharik à L’Economiste. Il est clair que tous les partenaires sociaux veulent arriver à un accord avant le1er mai. Une course contre la montre sur la voie d’une paix sociale dont l’issue pourrait être connue dès mardi prochain. Les partenaires sociaux ayant tous été reçus à la Primature lundi et mardi derniers, ils attendent que le gouvernement leur fasse «des propositions plus consistantes».L’offre du gouvernement n’a pas été, non plus, du goût du patronat. Ce dernier a, pourtant, décidé de faire un geste en direction des salariés. La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a, en effet, proposé mardi au gouvernement, une augmentation de 10 % du SMIG dans le secteur privé. La mesure interviendrait en deux fois: 5% en juillet prochain et 5% en juillet 2009, a indiqué à L’Economiste une source de la confédération patronale proche du dossier. «Une démarche citoyenne qui nous évitera des conflits sociaux dont notre économie n’a nullement besoin aujourd’hui», souligne notre interlocuteur.Cependant, l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (AMITH), membre certes de la CGEM, a formulé certaines réserves. Même si elle est d’accord sur le principe d’une augmentation de 10%, l’Amith reste réticente quant à la formule proposée pour son application. Elle veut, en fait, n’appliquer qu’une augmentation annuelle de 2,5 % pendant quatre ans. C’est cette même formule qui avait été, faut-il le rappeler, avancée en premier par la CGEM au gouvernement la semaine dernière (cf. www.leconomiste.com).L’Amith veut aujourd’hui en faire sienne. Seulement, dans ce cas de figure, elle ferait cavalier seul et, par conséquent, elle sortira des rangs de la Confédération patronale. Or, c’est la CGEM qui négocie en bloc avec le gouvernement. Reçue, avant-hier, par le Premier ministre Abbas El Fassi, la confédération patronale a réitéré ses propositions au gouvernement dans le cadre du dialogue social.


    Premier geste

    Certes, le patronat se dit «soucieux de la paix sociale à l’intérieur de l’entreprise» et fait même part de la «disposition de ses fédérations à généraliser les conventions collectives dans tous les secteurs», mais cela ne l’empêche pas d’assortir ses propositions, celles-là mêmes contenues dans son Livre blanc, de certaines «conditions». A commencer par une baisse des taux sur l’IR, l’IS et la TVA. Le gouvernement a fait un «premier geste» en proposant une baisse de l’IR. Mais, dans son offre, il n’est fait aucune mention d’une quelconque baisse de l’IS et de la TVA. Or, ce sont-là deux des principales revendications patronales. Jamal Eddine HERRADI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]leconomiste.com
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc