×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    Développement du commerce mondial : La Cnuced montre du doigt l'instabilité monétaire

    Par L'Economiste | Edition N°:221 Le 14/03/1996 | Partager

    A quelques semaines de l'ouverture de la neuvième conférence de la Cnuced sur le commerce, son secrétaire général, M. Rubens Ricupero, relève l'incapacité des pays industrialisés à juguler les turbulences monétaires. "La mise en place d'un mécanisme de surveillance des politiques monétaires et financières s'impose. Elle passe par l'abandon d'une certaine parcelle de souveraineté de la part des gouvernements", affirme-t-il.
    Les efforts déjà fournis dans ce sens sont d'autant plus insuffisants, estime-t-il, qu'il est depuis longtemps établi que le commerce, l'investissement, les questions monétaires et les risques de perturbations réciproques sont étroitement liés, rapporte Le Figaro Economie.
    Dans le rapport qu'il a préparé pour la conférence de la Cnuced prévue pour avril prochain, M. Ricupero souligne que "les politiques monétaires nationales ont des conséquences internationales manifestes et qu'il serait souhaitable de créer un cadre permettant d'assurer une veille systématique et permanente et de régler les différends concernant les questions financières et monétaires". Pour en convaincre les grands pays, la Cnuced met en avant l'exemple de l'OMC. Elle fait remarquer en effet que les pays membres de cette dernière ont accepté une nette réduction de leur autonomie puisqu'ils ont pris des engagements multilatéraux limitant l'utilisation d'instruments de politique commerciale.
    Maintenant, la question est de savoir si l'adhésion des pays sera suffisamment forte pour mettre en place un tel dispositif.

    Hakima EL MARIKY

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc